TAPEZ VOTRE RECHERCHE

Si on vous parle du Vietnam, beaucoup auront en tête les images de la légendaire Baie d’Halong, photographiée maintes et maintes fois sous tous les angles. Avant de s’y rendre, nous avons décidé de nous arrêter au petit village de Ninh Binh, à quelques centaines de kilomètres au sud d’Hanoi. Ce village est connu pour ses énormes pains de sucre, semblables à ceux de la Baie d’Halong, mais ici, pas de mer, juste des petits cours d’eau et des rizières, ce qui lui a valu le surnom de Baie d’Halong terrestre. A ne pas confondre avec l’autre Baie d’Halong terrestre qui se trouve sur l’île de Cat Ba, juste à côté de l’originale 🙂

23 février. Arrivée de bon matin après une nuit confortable dans le train Hué-Ninh Binh. Taxi pour rejoindre l’hôtel «chez Loan», adresse conseillée par de nombreux voyageurs. Arrivés là-bas, on se retrouve en plein milieu des pains de sucre avec une vue superbe sur la campagne avoisinante. Cet hôtel est un refuge pour les Français, on n’a pas croisé d’autres nationalités quand on y était. La propriétaire, Loan, est adorable.

Les vélos étant à disposition des clients, on part découvrir les environs. Des rizières et des falaises partout. On visite une pagode cachée dans une grotte avant de retourner à l’hôtel déjeuner. Après manger, on reprend les vélos pour aller en ville faire une balade touristique en barque. Très touristique mais magnifique. Les bateliers nous font suivre un cours d’eau avec de chaque côté des rizières à perte de vue. On passe également dans des petites grottes.

En revenant de la balade, on va pour récupérer nos vélos qu’on avait déposé dans un petit parking local. La fille vient vers nous en courant et nous dit que nos vélos ne sont plus là. Elle les a loué en pensant qu’on reviendrait un peu plus tard. Je lui dis qu’on en a besoin tout de suite, car on doit encore aller voir un autre lieu et que le soleil commence déjà à méchamment descendre. Elle arrive à rattraper la femme à qui elle l’avait loué et nous ramène les vélos en courant au bout de 10 minutes 🙂

On part en direction de la pagode située tout en haut de la montagne mais il est tard et l’envie me prend de planter du riz. On s’arrête donc devant une rizière où travaille une femme. Après deux trois mots échangés, elle m’invite à l’aider. Je retire mes tongs, je retrousse mon short et j’y vais. C’est largement plus boueux qu’au Laos mais le bain de boue est appréciable ^_^ Peut-être une idée de reconversion pour plus tard ? Ou pas…

Journée se termine en passant dans les petits villages autour de Ninh Binh, très authentiques avec quelques gamins qui nous courent après et des habitants très loquaces.

24 février. A Ninh binh, les touristes viennent principalement pour faire deux balades en bateau. Ces balades permettent d’observer une bonne partie des falaises tout en se laissant naviguer sur la rivière. Celle qu’on a faite la veille comprend beaucoup de rizières et on se retrouve vraiment «coincés» entre les pains de sucre. La deuxième est gérée par les Chinois et est une véritable balade dans les grottes et les pagodes. On part donc en vélo pour Trang An où se trouve l’embarcadère. On prend nos tickets mais ils ne veulent pas nous faire monter avec les autres touristes asiatiques. Ils nous disent d’attendre pour qu’on soit 5 occidentaux. On voit bien qu’il n’y a pas d’autres occidentaux à l’horizon donc on force le passage et on s’installe a l’avant d’une barque. Les bateliers nous parlent mais on fait la sourde oreille. Ils voient qu’on ne lâchera pas et nous mettent donc avec 3 asiatiques. On part enfin ! Visite des grottes en bateau, neuf au total. Quelques arrêts pour visiter des pagodes plus ou moins récentes. Certaines ont été construites par les Chinois pour l’occcasion. Le parcours est magnifique avec toujours des falaises de tout côté.

On apprendra en revenant à l’hôtel qu’on a bien fait d’insister pour ne pas être avec des occidentaux car d’autres personnes de l’hôtel ont pris le même billet que nous et n’ont fait qu’un tour d’1h30 (contre 3h pour nous) en passant dans 4-5 grottes au lieu des 9 prévues.

On remonte sur nos vélos pour aller déjeuner et goûter à la spécialité culinaire du coin : le steak de chèvre. Merveilleux, délicieux, succulent, inespéré, comme dit un ami lillois :p

En rentrant à l’hôtel, Loan nous paye une tournée d’alcool local de bananes pour fêter son permis de conduire tout neuf. On discute une bonne partie de la soirée avec deux nouveaux Français arrivés aujourd’hui : Anne Sophie et Fabrice.

25 février. En attendant notre bus pour Hanoi l’après-midi, on potasse notre itinéraire pour l’Indonésie une bonne partie de la matinée. Loan nous fait la bise avant de partir et nous donne un petit sac de bananes pour le transport 🙂 Direction la capitale pour rejoindre mes parents à l’aéroport.

Partagez sur les réseaux sociaux :
Vos commentaires
8 décembre 2015 à 07:47 Répondre

L’agence de voyage locale Letoilevietnam se spécialise dans l’organisation de voyages sur mesure pour les personnes qui souhaitent découvrir l’Indochine indépendamment . Les voyages proposés sur mesure vous permettent de découvrir l’ Indochine à votre propre rythme et de profiter des services de la qualité: http://letoilevietnam.com/

audrey
15 octobre 2016 à 22:39 Répondre

bonjour,
je vais partir au vietnam du 2 au 19 février je suis très attirée par la baie d’Halong terrestre je sais que ce n’est pas la meilleure periode cela vaut il le coup même en février comme je vois que vous y êtes allé à peu près à cette periode
je vous remercie par avance

Choupi et Tibal
7 novembre 2016 à 22:44

Bonjour, Comme vous pouvez le voir sur les photos, c’était mitigé. On a eu du temps correct mais c’était assez humide comme atmosphère, sans forcément pleuvoir. Bon trip, ça vaut le coup d’y passer !

Article suivant

Hanoi et les retrouvailles

UN COMMENTAIRE ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *