Archives | Thaïlande RSS feed for this section
29 décembre 2011

Choupi et Tibal au pays du sourire

Bonjour à toi, fidèle lectrice/lecteur ou simplement lecteur «de passage».

Un nouveau mois est passé et nous voilà déjà hors de Thaïlande. Il est donc temps de faire un bref résumé de ces 30 jours avant de vous emmener au Laos.

Après l’Inde, il ne faut pas se leurrer, tout nous a paru très facile et très confortable 🙂 Que ça soit au niveau des transports, de l’hébergement ou de la vie au jour le jour, la Thaïlande est accessible à n’importe quel voyageur et à des prix très abordables.

Ce qu’on a préféré de la Thaïlande ? Le Nord et la boucle en scooter, sans hésiter ! Les vestiges d’Ayutthaya et Sukhothaï également pour le côté historique. Les îles du Sud que nous avons faites sont magnifiques mais il ne faut vraiment pas être allergique à la foule… Peut être existe t-il encore des paradis perdus mais nous ne les avons pas trouvés cette fois.

Sawadee

Sawadee

Ce qu’on retiendra de la Thaïlande, entre autres :

– Les gens ne vous demandent pas «bonjour comment ça va ?» mais généralement «bonjour, où vas tu ?»
– Beaucoup de gens accrochent à leur maison une cage avec un oiseau dedans, en guise de porte bonheur
– Angry Birds et le dessin animé Doraemon sont partout : nappes, cartables, habillage de scooter, porte clé, jeux, tee shirts…
– Les thaïs sont les spécialistes des mix vestimentaires improbables : sacs hello kitty avec jupe tailleur, pull en crochet, chaussettes avec tongs, etc
– Des petites échoppes pour manger sont disponibles quasi toute la journée dans la rue. Les gens passent leur temps à manger mais n’hésitez pas à faire comme eux, c’est trop bon !
– Le pays du sourire tient ses promesses : des gens souriants partout et qui vous disent bonjour à qui mieux mieux. Répondez leur avec un grand «sawadee kaaaaaaaa»
– Les bus sont toujours très kitsch avec des rideaux d’une autre époque et de la dentelle
– Profitez des night markets où vous pourrez manger pour presque rien des brochettes, des poissons grillés, des pad thai ou currys, des fruit shakes,…
– Pour les toilettes, il y a rarement de chasse d’eau mais souvent des gros seaux d’eau et une casserole qui sert à balancer l’eau dans les toilettes
– C’est le pays des ladyboys. On n’en a pas croisé énormément mais assez pour voir qu’il est facile de tomber dans le panneau 😀
– La Thaïlande ce sont des paysages magnifiques pour tous les goûts : plages idylliques, jungle, montagne, campagne…
– Les chiens sont choyés, chouchoutés et habillés pour le meilleur et surtout pour le pire 😀

T'as le look Coco

T’as le look Coco

– Ici, vous pouvez manger facilement 15 fruits et légumes par jour sans vous ruiner
– Dans chaque ville, il y a des salons de massage un peu partout
– Beaucoup de lieux en Thaïlande sont pourris par le tourisme de masse, surtout les îles principales
– Au Seven Eleven, si vous prenez quelque chose à boire, on vous donnera toujours une paille. Si vous prenez un yaourt, toujours une cuiller. Pratique !
– Il y a énormément de produits cosmétiques pour soigner les peaux grasses
– C’est le royaume de la copie ici : on peut trouver une bonne partie du catalogue de tee shirts Threadless un peu partout dans le pays, des copies plus ou moins bonnes de bouquins (principalement les guides de voyage), des vêtements ou des chaussures
– Sur les plans des villes, toutes les rues ne sont pas forcément indiquées
– De la nourriture Dé-li-cieuse !!!
– Des temples à chaque coin de rue et des buddhas partout partout

Coco t'as le look

Coco t’as le look

Quelques anecdotes en vrac :

– A Koh Phangan, on a dormi dans la chambre qui appartenait aux filles du salon de massage juste en dessous
– J’ai croisé les requins à pointe noire de Shark Point
– Un mec a voulu nous faire croire qu’on ne pouvait pas faire de l’éléphant à midi car l’éléphant prenait sa pause déjeuner
– Choupi s’est retrouvé avec 2 cafards dans son gros sac
– Dans un magasin, Choupi m’a montré une peluche et les vendeuses ont cru qu’elle voulait la voler
– Nous avons testé 2 fois les massages ici, et ce fut assez douloureux 🙂
– Pour Noël on a réussi à manger une fondue suisse et le proprio du restaurant nous a offert le kirsch, le dessert et un tour de tuk tuk dans la ville
– On a traversé des routes inondées en scooter
– On a descendu des «pistes rouges» en scooter en tombant une seule fois au ralenti. Heureusement, on a réussi à retenir le scooter et aucune éraflure
– On a fait plus de 2 000 virages en scooter 🙂
– Dans les lieux publics, tout le monde s’arrête quand il y a l’hymne national
– On a assisté à un départ de moines en camions
– On a fait une randonnée dans la jungle de Koh Phi Phi en claquettes, ce qui m’a valu 2 belles chutes et un short bien boueux
– On s’est fait enlevé les peaux mortes par des poissons
– Par ma faute, on est arrivé à Paï sans avoir l’adresse de la guesthouse qu’on avait réservée
– On a mangé des insectes. Pas exceptionnel !
– J’ai fait un jump avec un thaï à un viewpoint
– 1 ladyboy a proposé à Choupi de se faire blanchir la peau
– Sur les îles et un peu partout, il y a de grands panneaux avec des numéros d’urgence, ça rassure !
– J’ai aidé des paysans aux champs et les ai bien fait rire
– J’ai sauvé une fille de la noyade à la Full Moon Party, aux environs de 23h, dans 10 cms d’eau
– A Chiang Mai, le gérant avait oublié de nous réserver une chambre après notre boucle en scooter, du coup il nous a mis à l’hôtel à côté et nous a payé 1/3 de la chambre
– A Bangkok, on a traversé des 5 voies en courant
– On a fait le plut haut sommet de Thaïlande (le Doi Inthanon) en scooter
– J’ai fait seulement 2 plongées car la visibilité n’était pas des meilleures
– On a appris au gérant du resort de Koh Phangan à faire les mojitos
– On a fait le début d’une fête dans la jungle (Jungle Experience)
– On a vu une éclipse de lune le soir de la Full Moon Party
– Des femmes ont donné du tamarind à Choupi qui s’est chopé une chichi
– On a fait un cours de cuisine thaï

Préparation pour Pad Thai

Préparation pour Pad Thai

Voilà pour la Thaïlande, on espère que ça vous a donné envie d’y aller. Prochain article très prochainement sur notre première étape laotienne : descente du Mékong et arrivée à Luang Prabang.

Pour ceux qui sont perdus, nous sommes actuellement en plein centre du Laos, à Savannakhet. On a donc encore quelques articles de retard désolé pour l’attente ! Nous n’avons plus de numéro de portable, merci pour vos messages transmis. A très vite, bisous !

Séance de rattrapage pour nos articles thaïlandais

Bye bye India, welcome Thailand !
– Ko Phi Phi, à la recherche de Leo Di Caprio
– Ko Phangan, entre plages, jungle et Full Moon Party
– Ayutthaya et Sukhothaï, vestiges du Siam
– Boucle Chiang Mai – Mae Hong Son en scooter
– Chiang Mai, cours de cuisine thaï et massages
– Chiang Rai, Chiang Khong, avant le Laos

Voir nos photos de Thaïlande

27 décembre 2011

Chiang Rai, Chiang Khong, avant le Laos

Après la ville de Chiang Mai, nous rejoignons sa petite soeur, Chiang Rai, plus au Nord, une des dernières grosses villes avant de basculer au Laos les jours qui viennent. On arrive donc vers 18h là bas. On cherche une guesthouse au centre mais elles sont complètes ou trop chères donc on se rabat sur celle du guide, un peu excentrée mais très spacieuse.

Pour dîner, on se rend au Night Bazaar de la ville qui est assez immense, avec plusieurs places où on peut trouver à manger mais pas que : artisanat local et babioles également. Choupi est un peu barbouillée donc elle ne mangera que du sticky rice et on rentrera tranquillement.

Place centrale du Night Bazaar

Place centrale du Night Bazaar

A Chiang Rai, il n’y a pas grand chose à faire donc le lendemain, on se fait une matinée lecture et blog puis l’après midi on remonte la rivière en bateau pour aller voir un festival de fleurs.

A bord du bateau

A bord du bateau

Impressionnants parterres de fleurs, et variétés incalculables d’orchidées.

Parterre de fleurs

Parterre de fleurs

Orchidée rose

Orchidée rose

Orchidée violette

Orchidée violette

Orchidée jaune

Orchidée jaune

C’est marrant, ici, tout le monde se prend en photo devant les fleurs, en faisant des pauses plus ou moins kitsch. On s’assied et on s’adonne au sport favori de Juju et Choupi, la critique de looks 🙂 En Thaïlande, la plupart des gens font des mixs incroyables au niveau vestimentaire, il n’est pas rare de voir de la dentelle ou du crochet sur des adolescents avec un joli sac Hello Kitty ou Winnie l’ourson. Quant aux pieds, dans le Nord, beaucoup mettent des tongs avec des chaussettes hyper colorées ou avec des personnages de dessin animé.

Petit sac chien

Petit sac chien

Ecolières

Ecolières

Hôtesse du festival de fleurs

Hôtesse du festival de fleurs

Nu pieds chaussettes

Nu pieds chaussettes

On finit la journée par un petit restaurant qu’on avait repéré la veille, juste à côté de la guesthouse. C’est un barbecue lao, on prend de l’avance sur la suite de notre voyage 🙂 C’est servi sur des braises dans un bouillon et vous trempez les légumes et les vermicelles dans le bouillon tandis que vous déposez les tranches de viande sur une espèce de dôme/passoire. Yummy !

Barbecue lao

Barbecue lao

Le lendemain, nous prenons le bus à 10h30 pour la frontière. On prend le bus local, c’est un peu folklorique, on est tout à l’arrière et on doit retenir les bagages des autres personnes car la porte est ouverte en continu et les bagages glissent. Arrivée à 13h à Chiang Khong, dernier village thaï à traverser. On veut passer la frontière demain car notre visa expire demain. On va donc jusqu’au bureau d’immigration situé à côté du Mékong pour se renseigner sur les formalités mais ils nous expliquent que si ils nous tamponnent notre passeport le jour-même on doit quitter la Thaïlande sur le champ 🙂 On reviendra donc demain !

Bus thaïlandais local

Bus thaïlandais local

Pour notre dernière guesthouse, on se fait plaisir en prenant une guesthouse pleine de charme sur les bords du Mékong, toute cosy. Puis on va se promener dans le village où j’achèterai un porte clés Totoro, à défaut d’aller au Japon 😀  Avant d’aller manger, on va faire un Oil Massage mais ça s’avérera aussi douloureux que le Thaï massage de Chiang Mai, voire plus… On finit la journée en allant manger dans un restau extérieur où le sosie thaï de Khadafi chante YMCA tout en dansant n’importe comment. Enorme !

Dernière guesthouse thaïlandaise

Dernière guesthouse thaïlandaise

La nuit sera mouvementée car de l’autre côté du fleuve, à Huay Xai (du côté lao donc) ils passent de la musique à fond jusqu’à 1h du matin.

28 décembre : notre visa expirant aujourd’hui et les slow boats partant à 11h, nous espérons que le visa va se faire rapidement de l’autre côté du Mékong. Réveil 6h donc, petit déjeuner à la guesthouse puis on part échanger quelques bahts contre 60 dollars US, afin de payer nos deux visas. Il est préférable de payer le visa en dollars plutôt qu’en bahts, vous économiserez quelques sous, surtout qu’il n’y a pas de commission dans l’échange.

8h, on se retrouve de nouveau au poste d’immigration thaï. Pas mal de monde déjà mais ça va vite, ils nous tamponnent notre passeport avec le tampon de sortie, aucun problème ! On traverse le Mékong pour aller faire les formalités de visa du côté lao, à Huay Xai. On nous donne un formulaire à remplir. Une fois rempli, on le rend à l’administration lao en leur donnant notre passeport plus une photo puis on attend une quinzaine de minutes. C’est un peu le souk ici, on dirait des enchères aux passeports. Les officiers montrent les passeports tamponnés toutes les 10 minutes et n’importe qui peut récupérer n’importe quel passeport si il paye les 30$… Mais bon, aucun souci on récupère bien les nôtres ! On entend beaucoup de francophones, nombreux sont en groupe organisé ici.

Pour rejoindre la ville de Luang Prabang où nous voulons aller pour fêter Nouvel An, il y a plusieurs options : bus, speedboat ou slowboat. On avait envie de faire la navigation sur le légendaire Mékong en prenant notre temps donc ça sera slowboat (950 bahts par personne pour les 2 jours soit 24 euros par personne) ! Le speedboat reste très déconseillé pour les touristes car il navigue de nuit et sur le Mékong, il y a de nombreux rochers qui émergent par endroits. Si vous optez pour cette solution périlleuse à mes yeux, le port de gilet de sauvetage, de casque et de bouchons d’oreille est fortement conseillé… Chaque année, il y a des crashs avec ces engins qui survolent le Mékong comme des hors bords.

 

Speedboat sur le Mékong

Speedboat sur le Mékong

Nous attendrons jusqu’à 10h, avant qu’un tuk tuk nous emmène au port, situé à 3kms du poste frontière. Le slowboat devait partir à 11h, mais le temps de charger tout le monde, on part vers 12h. La suite du voyage sur le Mékong dans les prochains épisodes puisque nous avons déjà quitté la Thaïlande sans s’en rendre compte ! 🙂

25 décembre 2011

Chiang Mai, cours de cuisine thaï et massages

Avant de faire notre petit boucle Mae Hong Son en scooter, nous avions passé une journée seulement dans la 2ème ville de Thaïlande : Chiang Mai. C’est donc l’occasion d’y retourner pour fêter Noël.

Choupi et le père Noël

Choupi et le père Noël

Avant la boucle, nous avions juste eu le temps de flâner tranquillement dans la ville, entre wats et shopping. On ne se croirait pas dans une grande ville ici car il n’y a aucun building et toutes les habitations sont à taille humaine, on dirait même que plusieurs petits quartiers ou villages ont été réunifiés pour faire une seule et même ville.

Après notre petite balade, on réserve notre scooter pour le lendemain puis on finit la journée avec un apéro et un repas dans un boui-boui avec la bloggeuse Adeline de Voyages etc 🙂

Choupi au Wat

Choupi au Wat

Astroboy

Astroboy

Détail d'un temple

Détail d’un temple

Intérieur d'un wat

Intérieur d’un wat

Wats

Wats

Dragon à l'entrée

Dragon à l’entrée

Buddha assis

Buddha assis

Panneau de rue

Panneau de rue

Après la boucle, nous sommes de retour le 22 décembre sur Chiang Mai. Nous nous dirigeons vers la guesthouse où nous avions laissé un de nos gros sacs. Normalement, ils devaient nous avoir réservé une chambre mais arrivés là-bas, le mec nous dit qu’il a complètement zappé. Pas grave, on va à l’hôtel juste à côté et il nous file 100 bahts pour nous dédommager en nous disant que demain une chambre devrait être libre. Plutôt cool donc !

Le lendemain, on retourne donc dans notre guesthouse initiale, puis on part dans les quartiers qu’on n’avait pas encore visité. On tombe sur un petit marché de Noël, ça fait plaisir à Choupi ! Les stands ne proposent pas de vin chaud, mais on peut acheter à manger, des accessoires de téléphone portable, prendre rendez vous pour se refaire les seins, et bien d’autres choses. Il y a même une patinoire et les sapins sont originaux 🙂

Sapin en bouteilles

Sapin en bouteilles

Sapin en lampions

Sapin en lampions

Choupi et Bouli

Choupi et Bouli

Sapin en fleurs

Sapin en fleurs

Pour finir l’après midi, je me fais faire un petit rafraîchissement des cheveux et de la barbe afin d’avoir l’air propre pour passer la frontière les jours qui viennent.

Coupe thaïe

Coupe thaïe

On finira la soirée par un massage thaï (1h pour 150 bahts, soit moins de 4 euros !). Ca fait mal sur le coup mais après ça détend bien ! Discussion avec la gérante du salon une bonne heure avant d’aller manger et se coucher pour être en forme car le lendemain c’est cours de cuisine thaï toute la journée.

24 décembre : un songthaew (taxi collectif) vient nous chercher à 8h du matin à la guesthouse. Direction Lamphun, à 20 kilomètres de là pour notre journée cuisine à la ferme 🙂 On prend d’autres gens sur le passage, 3 américains, 2 hollandaises et 2 allemands. On fait connaissance avec eux et avec notre organisatrice Master Chef thaï. Elle nous fait prendre un train 20 minutes. Arrivés à la station, elle nous explique le fonctionnement des gares thaïlandaises, c’est assez archaïque !

Affichette à l'attention des employés

Affichette à l’attention des employés

On se demande si on est bien à un cours de cuisine car pour l’instant, toujours pas de wok en vue 🙂 Un vélo nous attend à la station. On l’enfourche et on traverse la campagne une dizaine de minutes jusqu’à arriver à la ferme.

Elaboration de la pâte à curry

Elaboration pâte à curry

Nos fourneaux

Nos fourneaux

Choupi et ses herbes

Choupi et ses herbes

Tablier smartcook

Tablier smartcook

A peine arrivés, on met les tabliers et c’est parti pour une explication des différentes herbes utilisées dans les différents plats thaïs. On sélectionne et coupe ce dont on a besoin en fonction des plats qu’on a choisi de réaliser. Puis on se met devant nos fourneaux et on commence les recettes avec les indications du Master Chef. Le rythme est très soutenu car nous devons faire chacun 5 plats plus une pâte de curry en 4h environ.

Choupi fera une salade de boeuf thaï et moi une «papaya salad» en entrée, plus une soupe différente chacun. On a appris à faire le légendaire Pad Thaï, mais aussi le Kao Soy et le boeuf panang 🙂 Pour le dessert, de la banane au lait de coco et du «sticky rice» avec de la mangue. Le pire c’est qu’il faut tout manger ! On croyait que ça serait des petites portions mais à chaque fois, on cuisine comme si on était au restaurant. Dur dur de finir les derniers plats donc !

Après cette bonne journée, on file reprendre le train et on se voit remettre un livre de cuisine thaï qui récapitule tout ce qu’on a fait et un diplôme 🙂

Ingrédients pour la soupe

Ingrédients pour la soupe

Préparatifs

Préparatifs

Pad thaï maison

Pad thaï maison

Chacun son wok !

Chacun son wok !

Finale Master chef

Finale Master chef

Ingrédients pour la pâte de curry

Ingrédients pâte à curry

Papaya salad maison

Papaya salad maison

Les chefs à l'oeuvre

Les chefs à l’oeuvre

Retour sur Chiang Mai vers 17h, petite session de Skype avec nos familles respectives, vive les nouvelles technologies même si la connexion était un peu chaotique.

Qui dit réveillon de Noël dit bon repas, même sous les tropiques ! On avait donc repéré un restaurant suisse qui proposait de la fondue, on y est donc allé. Pour aller là bas, on traverse quelques rues et la plupart des restaurants sont déserts, soir de Noël oblige. Les occidentaux fêtent ça chez eux et les thaïs ne le fêtent pas. Nous serons les seuls clients du restaurant de la soirée. Le restaurant est tenu par un couple helvético-thaï, Méo et Jean-Paul, super sympathiques. On prend une assiette de charcuterie tout droit importée des Grisons et on sympathise avec le gérant. Puis vient la fondue moitié emmental moitié vacherin, sublime, un régal pour le palais ! Tout est importé de Suisse donc on paye un peu plus cher notre repas que d’habitude mais c’est Noël et ça valait vraiment le coup 🙂

Assiette de charcuterie

Assiette de charcuterie

Choupi et Tibal en Suisse ?

Choupi et Tibal en Suisse ?

Choupi et son dessert

Choupi et son dessert

Joyeux Noël !

Joyeux Noël !

Les gérants nous offrent le kirsch plus le dessert et nous proposent un petit tour dans le véhicule «spécial» de Jean-Paul. On se retrouve à faire le marché aux fleurs et le marché aux légumes dans un tuk tuk sidecar, à 11h du soir. Superbe cadeau pour Choupi qui en rêvait 🙂 On finit la soirée avec un dernier verre offert dans un bar tenu par des Français, le Tiny Corner, le bar qui se veut être le plus petit bar du monde, non recommandé par le Lonely Planet. Discussion avec des expatriés jusqu’à 2h du matin puis dodo à la guesthouse.

Sympa pour visiter la ville

Sympa pour visiter la ville

Départ le lendemain pour Chiang Rai, encore plus au Nord, dernière étape avant le poste frontière thaï-lao de Chiang Khong.

Au passage, même si on est un peu décalé dans le temps, joyeux Noël à tous et profitez bien !

Le prochain article sera écrit depuis le Laos, sûrement à Luang Prabang après 2 jours de slow boat sur le Mékong 🙂

Salade colorée d'un restau

Salade colorée d’un restau

Kao Soy d'un restau

Kao Soy d’un restau

 

20 décembre 2011

Boucle Chiang Mai – Mae Hong Son en scooter

On prend le bus de Sukhothai vers 15h, arrivée prévue à Chiang Mai vers 21h. C’était sans compter sur Dédé le chauffeur qui conduit comme un bourrin (à la limite du dangereux dans les virages). Résultat : une heure d’avance sur le timing prévu. On se dirige vers la Giant guesthouse. Heureusement qu’on avait appelé pour réserver car dans le quartier, nombreuses affichent complet. La nôtre est toute cosy, on a l’eau en bouteille gratuite, le wifi, le café et le thé à volonté et on a même une grande cuisine à notre disposition.

On vous fera un article plus tard sur la ville de Chiang Mai car nous n’y sommes restés qu’une journée puis nous sommes directement partis faire la légendaire boucle Mae Hong Son en scooter sur cinq jours. Après quoi, nous sommes revenus à Chiang Mai pour Noël et profiter de la ville trois jours de plus. Cet article sera donc sur notre petite épopée à scooter dans la Thaïlande du Nord.

Choupi et notre scooter

Choupi et notre scooter

18 décembre : location du scooter (1000 bahts les 5 jours, environ 25 euros) et prise en main. C’est un Honda automatique, il a 69 kilomètres au compteur et est tout neuf. On a intérêt à en prendre soin. En Thaïlande, les scooters et motos ne sont vraiment pas chers à la location mais les loueurs se font de l’argent si il y a des accidents ou si on fait des égratignures sur leurs engins donc toujours se méfier.

On a laissé le gros de nos affaires à la guesthouse et pris un seul gros sac Deuter plus un petit sac à la journée. On fait les premiers kilomètres pour sortir de Chiang Mai. Pas trop de circulation, c’est tranquille. Puis on s’enfonce dans la campagne en prenant la route 1095, route que nous suivrons un bon moment. Il n’est pas loin de midi quand on aperçoit dans les champs des paysans à l’oeuvre. On s’arrête, on s’approche et on prend quelques photos. Ils sèment des grains, je les aide à faire une rangée et je me sers de leur outil pour faire des trous dans la terre, ils rigolent bien en me voyant faire 🙂 C’est l’heure de leur pause donc on repart chacun de notre côté.

Tibal aux champs

Tibal aux champs

Paysans semant du grain

Paysans semant du grain

Jeune ouvrier

Jeune ouvrier

Chapeau traditionnel

Chapeau traditionnel

Sourire

Sourire

Après l'effort

Après l’effort

Si vous cherchez à nous localiser via votre GPS, on était par là.

Nos coordonnées Google Maps

Nos coordonnées Google Maps

On continue notre petit bout de chemin. La région est connue pour ces sources d’eau chaude naturelles et ses geysers. On va donc visiter les Pongduet Hotspring. Il y a quelques petits geysers qui n’expulsent pas l’eau comme en Islande ou aux USA, ceux-ci bullent en continu. Des touristes s’amusent à faire cuire des oeufs directement dedans. Des piscines sont aménagées pour se baigner mais on ne trempera que les pieds car l’eau était beaucoup beaucoup trop chaude !

Oeufs dans le geyser

Oeufs dans le geyser

Choupi aux hotspring

Choupi aux hotspring

Tibal fait trempette

Tibal fait trempette

Geysers de Padueng

Geysers de Padueng

Ce qui est bien quand on est en scooter, par rapport au bus, c’est qu’on s’arrête vraiment où on veut sur la route et qu’on peut prendre son temps. On fait donc une halte à chaque viewpoint, on prend quelques photos, on discute parfois avec des gens et on repart 🙂 La journée se termine par un magnifique soleil couchant en plein milieu de nulle part…

Jump avec un thaï

Jump avec un thaï

Pose à un viewpoint

Pose à un viewpoint

Sunset aux environs de Paï

Sunset aux environs de Paï

Sunset bis

Sunset bis

On est toujours pas arrivé à Paï, où on doit trouver notre guesthouse. On continue donc de rouler, dans le froid cette fois. Dès que le soleil tombe, il fait entre 8 et 12 degrés. Ajoutez à cela le vent dû au scooter, ça caille ! On arrive à Paï une petite heure après et je me rend compte que je n’ai plus le nom de la guesthouse où nous avions réservé et déjà payé. Heureusement, le mec d’un hôtel nous aide et nous y emmène direct. On avait juste le numéro de la guesthouse de Chiang Mai et c’est eux qui nous avaient recommandé et réservé cette guesthouse. On s’installe dans notre petite hutte, il fait pas chaud comme rien n’est fermé et isolé mais avec une bonne couette ça le fait. Je m’aperçois au passage que je n’ai pas pris les chargeurs d’appareil photo pour les 5 jours, bravo ! Heureusement qu’on a plusieurs batteries, en espérant qu’elles ne se déchargent pas trop vite.

On va faire un tour dans Paï qui a été jadis un refuge pour la communauté hippie. Elle s’est carrément concentrée sur le tourisme depuis. C’est un peu le paradis du tee shirt avec de nombreuses créations vraiment très «design» mais je ne trouve pas ma taille pour les motifs qui me plaisent. Pareil pour les chapeaux (de Paï…). On peut même croiser le Jack Sparrow thaï, il tient une boutique, la ressemblance est frappante 😀

Le Jack Sparrow thaïlandais

Le Jack Sparrow thaïlandais

Nuit froide et un peu agitée avec des gens qui causent toute la nuit jusqu’à 5h… On enchaîne avec une douche froide qui réveille… La journée commence bien ! On reprend notre scooter et on va visiter les environs de Paï. Dans la région, il y a beaucoup de villages de tribus et de nombreux treks sont proposés pour rencontrer ces tribus. On essaye d’y aller par nous mêmes car certains villages ne sont pas très loin de la route principale. On tombe sur un village chinois en carton où ils construisent des bâtiments spécialement pour les touristes. On mange vite fait et on repart. On va dans un autre village appartenant à la tribu des Hmong et on se balade dedans. Il est plus authentique, aucun touriste, mais pas facile d’établir un contact avec les gens. On achète des petits porte monnaie colorés à une mamie puis on s’en va.

Dans la région il y a également beaucoup de chutes d’eau. Généralement, elles sont situées dans l’enceinte d’un parc national, il faut donc payer l’entrée. Ce qui est bon à savoir, c’est que vous payez l’entrée à la journée et celle ci est valable pour tous les parcs nationaux donc vous pouvez sortir et revenir dans le parc comme bon vous semble, voir même aller dans un autre parc national.

Comme d’habitude, il y a une différence entre thaïs et étrangers. On paye 200 bahts et eux 20…

On fera la Mo Paeng Waterfall. On a vraiment une végétation de jungle qui nous entoure, c’est très joli.

Vue depuis la cascade

Vue depuis la cascade

Gamins dans la cascade

Gamins dans la cascade

Choupi et une Hmong

Choupi et une Hmong

Champs

Champs

Sur le chemin du retour à Paï, des femmes nous feront goûter du tamarind, directement sur l’arbre. C’est acide et ça file la chichi 🙂

Troisième jour, nous prenons le petit déjeuner avec une famille thaï qui est à Paï en week end. Au menu, soupe de riz, omelette et oeufs pimentés. Miam ! On se lave les dents et on retourne au scooter. Ce soir, nous devons arriver à notre deuxième étape : Mae Hong Son. Sur la route, plein de superbes paysages, des viewpoints à gogo et des cols franchis sans difficulté. Sur certains viewpoints, des tribus viennent poser devant l’objectif mais elles réclament forcément des sous. Tant pis, j’aime pas ça mais on lâche 15 bahts pour quelques photos «typiques».

Moines à un viewpoint

Moines à un viewpoint

Hmongs pour touristes

Hmongs pour touristes

Vue depuis un viewpoint

Vue depuis un viewpoint

Choupi au viewpoint

Choupi au viewpoint

Puis on va visiter une grotte, la plus importante de la région, celle de Tham Lot. L’entrée est assez chère mais on partage les frais avec un touriste allemand à la retraite. Effectivement la grotte est impressionnante et pour y aller, on nous fait prendre des bamboo rafting, sorte de petites embarcations pas très rassurantes 🙂 Notre guide nous éclaire à la lampe à pétrole, ça donne une ambiance assez sympa avec les ombres qui se répercutent partout.

Sortie de grotte

Sortie de grotte

Bamboo rafting

Bamboo rafting

L’après-midi se termine par la visite du petit village de Mae Lana, perdu dans la montagne au milieu de pitons rocheux magnifiques. On visite l’école du village et on prend quelques photos des gamins. Leurs institutrices jouent tranquillement à la pétanque pendant que les gamins jouent au foot, à la corde à sauter ou à d’autres jeux.

Gamin dans Mae Lana

Gamin dans Mae Lana

Village de Mae Lana

Village de Mae Lana

Pétanque des institutrices

Pétanque des institutrices

Poseur

Poseur

Petites chipies

Petites chipies

Ecoliers

Ecoliers

Petits écoliers

Petits écoliers

Ecolière au panier

Ecolière au panier

Arrivée à Mae Hong Son vers 18h. On se promène en scooter dans la ville pour trouver une guesthouse puis une femme nous interpelle à un stop et nous emmène à sa guesthouse. 200 bahts (5 euros) la nuit la petite chambre juste à côté du lac et du night market, ça nous va très bien ! On pose les affaires et on va manger à côté du lac. Des gens envoient dans le ciel des lanternes avec des petits feux d’artifice accrochés à celles-ci. On se renseigne vite fait sur les treks à la journée et sur la possibilité de faire de l’éléphant mais les prix proposés sont exorbitants et on sait qu’avec notre scooter on peut aller n’importe où ou presque. On rentre donc se coucher.

Le lendemain, on part dans la nature autour de Mae Hong Son. Il y a de nombreux villages de tribus et beaucoup de jungle. La ville en soi n’a rien d’exceptionnel mais les alentours sont vraiment superbes ! On roule un peu jusqu’à tomber sur un elephant camp où on fera une petite balade d’une heure entre jungle et route.

Un éléphant ça trompe énormément

Un éléphant ça trompe énormément

in the jungle

in the jungle

Ensuite, on va en direction de Nae Soi, petit village connu pour ses femmes girafes et ses femmes aux longues oreilles. Le prix d’entrée est carrément excessif et arrivés à l’intérieur, il n’y a quasi pas de touristes mais ça fait très zoo humain 🙁 On prend quelques photos mais on sent qu’on n’est pas trop à notre place, on ne restera donc pas longtemps. Les femmes girafes sont des réfugiés birmanes et sont sans papier en Thaïlande, elles sont considérées comme des étrangers et ne peuvent pas sortir de leur village. Les Thaïs prétendent que le droit d’entrée au village permettent aux réfugiés de vivre mais on a un très gros doute.

Choupi et la femme girafe

Choupi et la femme girafe

Choupi et une autre Padeng

Choupi et une autre Padeng

Retour sur Mae Hong Son pour le coucher du soleil au dessus de la ville. On comprend mieux pourquoi cette ville a le surnom de «petite Suisse». Elle est entourée de toute part de montagnes.

La petite Suisse

La petite Suisse

Tenues de moine au sunset

Tenues de moine au sunset

Mae Hong Son au sunset

Mae Hong Son au sunset

Sunset

Sunset

On finira la soirée à la guesthouse à discuter avec un routard luxembourgeois d’une cinquantaine d’années qui a bourlingué un peu partout avec un budget serré. Intéressante discussion avant de se coucher !

22 décembre, dernier jour de scooter, nous devons retourner à Chiang Mai. Il y a environ 300 bornes et comme ici, on roule en moyenne à 40km/h, on part assez tôt pour arriver avant la nuit. 8h, nous sommes sur le scooter, la brume est encore accrochée à la montagne et les virages sont toujours là. Jamais vu autant de virages, même en Corse, mais toujours très agréable à conduire.

Il faut savoir qu’entre Chiang Mai et Paï il y a déjà 762 virages et pour la boucle entière c’est quasiment 2000 virages !

Champs

Champs

Rizières

Rizières

Nombreux sont les gens qui font la boucle jusqu’à Mae Sariang avant de remonter à Chiang Mai. Il aurait peut être fallu un jour de plus pour faire ce trajet donc on a pris l’itinéraire bis en coupant à travers la montagne et en passant par le sommet le plus haut de Thaïlande : le Doi Inthanon. Le scooter aura un peu de mal à grimper sur la fin mais nous y arriverons quand même ! Nous sommes à 2 500 mètres d’altitude, il fait un peu frais mais le panorama vaut la peine. On prend quelques photos avec des moines espiègles et on entame la redescente.

Vue depuis le sommet

Vue depuis le sommet

L'ère numérique

L’ère numérique

Moines au Doi Inthanon

Moines au Doi Inthanon

Moines en altitude

Moines en altitude

Le retour sur Chiang Mai se fait sans problème avec les magnifiques paysages du parcours. Arrivée sur Chiang Mai avant la nuit comme prévu, avec un peu de circulation. Pas toujours facile de conduire en scooter en ville, il faut redoubler d’attention ! Retour à la guesthouse avec 700 kilomètres parcourus sur les 5 jours.

Campagne thaïlandaise

Campagne thaïlandaise

Aux environs de Mae Chem

Aux environs de Mae Chem

Paysages montagneux

Paysages montagneux

Campagne thaïlandaise

Campagne thaïlandaise

Dans le Sud, vers Krabi, on nous avait fortement déconseillé de faire du scooter car il y a beaucoup d’accidents dans le Nord mais après l’avoir fait on ne regrette pas du tout ! On a pu s’arrêter où on voulait plutôt que prendre un bus qui nous emmène d’un point A à un point B. Les courbes et les paysages sont superbes et vous pouvez vraiment aller à la rencontre des gens. Donc si vous êtes dans le coin, n’hésitez pas, louez un bon scooter et foncez (à 40km/h, jamais plus :))