TAPEZ VOTRE RECHERCHE

Après la charmante ville de Melaka où nous vous avions laissés, nous prenons la direction de Singapour, ville du melting pot par excellence. En effet, là-bas, toutes les communautés se mixent étonnamment bien. Il n’est pas rare de voir un temple hindou dans le Chinatown et inversement, une pagode dans le quartier indien. Dans la rue, vous croiserez des touristes évidemment, mais aussi des Indiens, des Chinois, des Malais, des Indonésiens, des Thailandais… Bref, un excellent métissage ! Outre cette mixité qui fait plaisir à voir, Singapour est la capitale du mall (centre commercial). Vous en trouverez tous les 500 mètres et une énorme rue (la Orchard Road) est carrément consacrée au shopping, plutôt de luxe, avec toutes les grandes enseignes : Vuitton, Gucci, etc. Pour les geeks que nous sommes, vous trouverez également des malls immenses consacrés à l’électronique uniquement : 1 étage pour les ordinateurs, 1 pour les appareils photo, … Bref, ici, tout est plus grand, tout est plus démesuré et on a carrément adoré cette ville en perpétuel mouvement !

5 avril. Bus à 9h pour rejoindre Singapour. Un couple rencontré sur Sumatra nous avait mis en garde sur ce qu’on avait le droit de passer à Singapour car les douanes sont très vigilantes et Singapour et le pays des amendes. Vous devez en principe déclarer votre tabac par exemple, ne serait-ce qu’un paquet. Je dis bien en principe, car tout le monde ne s’amuse pas à déclarer la moindre petite chose. Par contre, si les douaniers détectent quelque chose de non autorisé, l’amende grimpe vite. A Jogjakarta, on avait acheté pour ramener en France des paquets de kretek (tabac mélangé aux clous de girofle, cigarette typique indonésienne) pour ramener aux copains mais du coup, on a préféré les donner à Opik, lors de notre passage à Bukit Lawang, pour éviter tout problème de douane.

On arrive donc sous la pluie mais il fait tellement humide et moite que ça ne rafraîchit même pas l’atmosphère. On va dans la guesthouse que nous avait recommandé le gérant de notre guesthouse de Melaka. Elle est située dans le Little India, assez excentrée mais pas trop cher pour la ville. Pour ceux que ça intéresse, c’est Alis Nest. Le gérant Ali perd un peu la boule et nous dit « bonjour » et « merci beaucoup » (en français) plusieurs fois par jour. Ici, il est très difficile de trouver un hébergement pour 2 en dessous de 40 dollars singapouriens, soit 25 euros environ. Beaucoup de gens se rabattent sur les dortoirs qui sont très bien quand on est seul, mais à 2, ça n’est pas plus économique 🙁

Après avoir posé nos sacs dans notre minuscule chambre/dortoir de 2 lits superposés, nous partons visiter Little India. En se dirigeant vers le quartier, on trouve moyen de monter dans un grand immeuble où on peut avoir une vue sur Singapour du dernier étage. Bon, on est loin du centre ville, c’est pas exceptionnel.

On reprend notre route vers Little India. Les temples hindous de Singapour sont très différents de ceux qu’on a pu voir en Inde car nous sommes habitués à ceux du Nord et là, ce sont des temples d’Inde du Sud, très colorés, des provinces du Tamil Nadu ou du Kerala. On fait le Leong San See Temple, le Sri Srinivasa Perumal Temple, le Sri Veeramakaliamman Temple et pour finir le Shree Laksami Narayan Temple 🙂 On s’aperçoit que les statues du Sud de l’Inde sont beaucoup plus trashs que dans le Nord. Ils n’hésitent pas à représenter leurs dieux qui éviscèrent ou poignardent d’autres créatures. Les temples sont également beaucoup plus “chargés” en scultptures. Pour bien finir la journée, on mange deux bons thalis dans un resto indien et je m’achète un objectif photo.

6 avril. Autant hier, le temps était correct malgré quelques averses, autant aujourd’hui, c’est le déluge complet. Tant pis, on s’enfonce quand même dans le Chinatown sous une pluie battante. Il y a plein de jolies façades chinoises comme à Melaka. Visite de deux autres temples hindous : le Sri Layan Sithi Vinayagar et le Sri Mariamman. Pour s’abriter un peu, on va manger dans l’énorme food court chinois du Chinatown complex. Au menu : pâtes et canard laqué 🙂

La pluie se calme un peu, on part direction Marina Bay, le quartier des affaires et des hôtels luxueux. Le ciel est assez gris, on est entouré de buildings, la vue est magique ! On remonte le cours de la Singapore River jusqu’à arriver à Boat Quay puis Clarke Quay. Ces 2 quais sont vraiment branchouilles, parfait pour boire un verre ou faire un petit resto sympa, à condition d’avoir quelques sous.

C’est marrant, on est vendredi, on est en plein Singapour, et la ville nous a parue étonnamment vide. On se dirige vers LA rue commerçante de Singapour, la Orchard Road. Et là, énormément de monde. On réfléchit 30 secondes : hé oui, aujourd’hui c’est vendredi saint (Good Friday) et donc beaucoup de gens ne travaillent pas et en profitent pour faire du shopping 🙂 On fait quelques gigantesques malls, tous plus hallucinants les uns que les autres, avec des architectures pas banales et des produits déglingos.

J’achète un nouvel objectif pour faire du portrait. Hier le vendeur m’avait refilé un objectif qui fait un peu tout et n’importe quoi et ça me convient pas plus que ça au final… A voir à l’usage ! Dans la rue, on croise tous les styles, on hésite à commencer un reportage photos. Tous les looks vestimentaires sont présents : du chic au punk, du djeun’s au gothique, de la lolita au costard cravate etc etc

Le soleil commence à tomber sur Singapour et nous en profitons pour aller dans le hall du Mandarin Hotel pour tenter d’avoir une vue sur la ville, recommandée dans plusieurs guides. On passe le contrôle de sécurité sans souci et on monte au dernier étage, le 37ème. Seulement, on est obligé de s’arrêter à l’avant-avant dernier étage. Les 2 derniers étages sont fermés pour raisons de sécurité 🙁 On prend l’escalier de secours et on attend dans l’escalier bien sagement que le soleil tombe. Pas terrible pour prendre des photos, car on a juste une toute petite “meurtière” à notre disposition plutôt qu’un grand balcon panoramique. Une grande ville qui s’illumine reste toujours un grand spectacle à nos yeux d’enfants 🙂 On redescend en douce et on va dîner dans notre quartier indien : quand on aime on ne compte pas !

7 avril. On se lève de bonne heure et on va faire le quartier arabe, avec Arab Street, la Sultan Mosquée, la Malabar Mosquée et plein de jolies maisonnettes, au style plutôt chinois bizarrement. Hé oui, ils colonisent tout partout ! On mange dans un libanais, ça faisait longtemps. On vous l’a dit, ici vous pouvez manger toutes les cuisines du monde 🙂

Avant une petite averse, on va visiter le Raffles Hotel, un hôtel prestigieux qui comporte une partie musée que n’importe quel touriste peut aller visiter, même en tongs. C’est ici qu’a été inventé le cocktail Singapore Sling et que des personnalités comme Charlie Chaplin ou encore Rudyard Kipling ont séjournées. C’est drôle de s’allonger dans les grandes banquettes de luxe en étant habillés en mode backpackers. Choupi a même réussi à s’endormir sur un de leur fauteuil dans le hall 🙂

Pour finir la journée “luxe”, on se dirige vers le Swiss Hotel, autre hôtel avec vue sur la ville. Les filles de l’accueil nous autorisent à monter au dernier étage mais on ne peut pas consommer car on n’a pas les tenues adéquates. On s’en fiche, ça nous arrange même bien de pas payer de boissons au final 🙂 Le temps est assez brumeux donc la vue n’est pas géniale, espérons que ça se dégage ensuite. On redescend pour aller manger dans un food court japonais cette fois :p

En sortant, il fait nuit, on remonte donc au dernier étage du Swiss Hôtel pour avoir la vue de nuit cette fois ! Le temps s’est dégagé, c’est magnifique, on voit Marina Bay et les buildings tout autour.

Vous avez sans doute entendu parler du Marina Bay Sands, un des plus beaux hôtels de Singapour, constitué de 3 énormes tours où repose une sorte de navire avec piscine panoramique 🙂 Le gérant de notre guesthouse nous avait dit qu’il fallait payer chacun 20$ singapouriens pour monter tout en haut et avoir la vue. C’est la fin de notre voyage, on n’est pas là tous les jours, on se dit qu’on peut se le permettre une fois, on reviendra pas de si tôt ! On part donc en direction de Marina Bay avec son célèbre lion et son musée en forme de fleur de lotus. Arrivés dans l’hôtel, on s’aperçoit qu’on peut aisément se glisser dans les ascenseurs sans acheter de badge pour monter. Un groupe de jeunes montent au Skypark qui est LA plateforme tout au dessus. Il badge une fois et c’est bon, nous voilà partis au dernier étage sans rien payer. Arrivés en sortie d’ascenseur, évidemment il y a des videurs qui demandent où nous allons. Nous répondons exactement pareil que les jeunes devant nous : “to the Sky Bar !” Et là, miracle, ils nous laissent passer sans rien vérifier 😀 On arrive donc au bar avec une vue “unbelievable” sur tout Singapour ! On regarde bouche béante le spectacle qui s’offre à nous et tout ça pour la modique somme de 0$. Pour les photos, la moiteur ambiante a involontairement créer un flou artistique 🙂

Nous rentrons paisiblement jusqu’à notre guesthouse, avec des images plein la tête et des jambes lourdes au possible 🙂 Prochaine étape, les îles paradisiaques malaisiennes avec celle de Pulau Tioman !

Partagez sur les réseaux sociaux :
Vos commentaires
Maïder
26 juillet 2012 à 00:42 Répondre

La moiteur ambiante, c’est peu dire, j’ai souffert à Singapour !
Sinon le décalage Fashionistas overlookés VS Backpackers pouilleux, je l’ai aussi bien ressenti, surtout sur Clarke Quay.
J’ai vraiment aimé ce gros yaourt brassé qu’est Singapour et je m’y suis régalée…un peu trop d’ailleurs !

Choupi et Tibal
26 juillet 2012 à 09:00

Oui, on a souffert là bas de la chaleur. Même quand il pleut, on est toujours poisseux 🙂
Niveau nourriture et cultures, on a vraiment adoré aussi, dommage que la vie soit aussi chère !

sejour vietnam
20 septembre 2013 à 05:48 Répondre

very nice pic! Personnellement, j’aime votre site

Escapes mag
5 mai 2014 à 11:34 Répondre

Merci pour la découverte et toutes les explications, cela donne vraiment envie de partir découvrir cet endroit merveilleux 🙂

Choupi et Tibal
11 mai 2014 à 13:36

N’hésitez plus, foncez !

Blog Voyage Way
26 juin 2014 à 13:24 Répondre

Billet très sympa!
J’ai passé 2 jours à Singapour en juin et la ville est très sympa même si j’ai pas trop apprécié le climat 😉
J’ai également beaucoup aimé les différentes façades de Singapour, colorées et décorées!

Choupi et Tibal
15 juillet 2014 à 22:47

Merci !
Oui c’est moite et étouffant la plupart du temps mais la ville a beaucoup à offrir 🙂

olivier
6 novembre 2014 à 17:20 Répondre

Je n’ai pas encore eu la chance de découvrir Singapour. Et c’est l’une des destinations qui me donne le moins envie de voir !

Choupi et Tibal
10 janvier 2015 à 19:11

C’est à voir une fois tout de même !

Apprentie Voyageuse
15 avril 2015 à 09:38 Répondre

Singapour m’attire de plus en plus (malgré le climat poisseux :p) ! Je découvre (avec beaucoup de retard) votre blog et je dois dire que c’est une mine d’or niveau infos, conseils etc. très beau voyage !

Choupi et Tibal
29 avril 2015 à 21:19

Merci beaucoup !

Marie
3 août 2015 à 15:38 Répondre

Pas besoin de visa pour se rendre à Singapour !
Les lieux publics sont propres, bagarres et engueulades en tout genre restent dans la sphère privée. C’est très appréciable par rapport àce que nous vivons en Europe. A noter que le le taux de criminalité est l’un des plus bas au monde. plutôt rassurant.
Beaucoup de Singapouriens passent leurs weekend à Penang, Malaisie (entre autres destinations je suppose), histoire de goûter à de véritables plages de sables fins et à une mer vert émeraude sublime.

Choupi et Tibal
9 septembre 2015 à 22:21

C’est vrai que les mers sont sublimes par là bas <3

ARTICLE SUIVANT

UN COMMENTAIRE ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *