TAPEZ VOTRE RECHERCHE

16 novembre 2011

Après ce petit tour de dromadaires et cette nuit à la belle étoile plus que sympathiques, nous nous levons pour prendre le bus de 6h qui nous emmènera à Bikaner. Le gérant de l’hôtel nous avait dit que c’était à 10mn à pied donc même avec les gros sacs sur le dos, on se dit que ça le fait bien. Au bout de 7-8mn de marche, on reconnaît l’endroit où nous avait déposé le bus à notre arrivée à Jaisalmer, on attend donc là. Il est 5h30 et pas un chat… C’est bizarre, car à chaque fois, une demi heure avant, il y a toujours une dizaine de personnes minimum. Quand soudain, un gamin en vélo nous interpelle et veut nous emmener dans son hôtel. On lui explique qu’on part de Jaisalmer et qu’on n’en a pas besoin. On lui demande également si c’est bien ici le bus pour Bikaner. Il nous dit que oui oui, il devrait pas tarder à arriver. 5h45, toujours personne… Un rickshaw s’arrête et nous demande ce qu’on cherche, on lui explique, il nous dit que c’est 5mn plus loin. Vu que l’heure tourne et qu’il est presque 6h, on lui fait confiance et on le laisse nous emmener jusque là bas, effectivement ça ressemble plus à un arrêt de bus et d’autres personnes sont là ! Toujours demander à 2 ou 3 personnes différentes si c’est bien le bon endroit !

Le bus est donc là et roule à fond avec un klaxon horrible à chaque dépassement et à chaque intersection. On arrive quand même à somnoler un peu jusqu’à 9h puis on observe les paysages alentours : désert, village, désert, village etc. Ca tape très fort niveau température. Dans cette partie du Rajasthan, il y a beaucoup de militaires. Petite pause, j’en profite pour acheter des biscuits Marie.

Les havelis de Bikaner

A Jaisalmer, le gérant de l’hôtel nous avait recommandé une guesthouse tenue par un de ses potes et nous avait dit que ce pote viendrait nous chercher à la sortie du bus, ce qu’il fit. Le mec s’appelle Hussein et est plutôt du genre bavard 🙂 On passe vite fait dans Bikaner (2ème plus grosse ville du Rajasthan après Jaipur) avant d’arriver à la guesthouse. Bikaner est très polluée, très poussiéreuse mais c’est marrant car sur la route, il y a à la fois des voitures, des motos, des tuk tuk, des carrioles tirées par des chameaux… bref, un joyeux bordel ! On se tape même un petit bouchon.

La chambre est nickel donc pas de souci on remplit les formalités. En plus il y a de la vraie eau chaude pour la première fois du séjour !

On checke vite fait nos mails pour voir si Mohit, l’indien de New Delhi qu’on avait rencontré sur Lyon, était dispo pour nous recevoir une nuit chez lui dans sa famille. Bingo, il nous dit que c’est ok. On réserve donc le bus pour Delhi avec Hussein.

Puis Hussein nous propose d’aller avec lui dans la vieille ville, on accepte. Les havelis sont magnifiques et on fait plusieurs marchés (épices, légumes, bracelets). Ensuite, il nous emmène chez son frère, qui comme par hasard fait des couettes, des foulards en pashmina etc etc… Après nous avoir tout déballé, on lui dit qu’on n’est pas intéressé du tout et que ça pèse trop lourd. Il est un peu vexé mais tant pis. On reprend un rickshaw avec Hussein pour retourner à la guesthouse.

Superbe repas pour se remettre de la journée. Choupi goûte au chicken tandoori pour la 1ère fois ici et je prends un Chicken Masala. Au moment de se coucher, Mohit m’appelle et me dit que finalement ça ne sera pas possible de venir crécher chez lui car des gens de Mumbai doivent venir chez lui. C’est un peu embêtant, on a déjà réservé nos billets pour Delhi… On se débrouillera pour trouver une guesthouse ou un hôtel alors !

Bonne nuit sans bruit et grasse mat’ jusqu’à 8h… Enorme ! On est venu à Bikaner pas vraiment pour la ville mais pour une curiosité qui se trouve à une trentaine de kilomètres d’ici : le temple des rats de Deshnok (Karni Mata Temple). On prend donc un tuk tuk pour faire l’aller retour (1h pour l’aller). Sur la route, on assiste à de nombreuses scènes de vie.

Le temple des rats

Arrivés au temple, il faut évidemment laisser ses chaussures à l’entrée. Je prends un pass photo de 20 roupies pour pouvoir prendre quelques photos. Dès l’entrée, des centaines de rats courent et vagabondent sur le marbre blanc.

La légende raconte que ces rats seraient la réincarnation d’âmes épargnées par la colère de Yama, le dieu de la mort. Dans tous ces rats, un rat blanc existerait. Si vous avez la chance de le croiser, vous serez chanceux toute votre vie. Idem si un rat passe sur vos pieds. Par contre, si vous écrasez par mégarde un rat avec vos pieds, il vous faudra faire une offrande au temple : une statue du rat en or 🙂

Ce temple est assez impressionnant car il y a vraiment des rats partout. Certains sont morts et gisent à même le sol. Niveau hygiène, il y a mieux, mais c’est à faire une fois ! Les pèlerins viennent et attendent patiemment qu’un rat leur passe sur les pieds tandis que les gamins cherchent en vain le rat blanc.

Nous rentrons tranquillement à la guest house où on se repose un peu et on discute avec une autrichienne qui parle super bien français. Elle passe tous les ans 6 mois en Inde en allant de guesthouse en guesthouse. C’est une ARTISTE qui peint des toiles psychédéliques 🙂 On est pas très loin du cliché baba cool.

Puis après encore un succulent repas préparé par la famille (vegetarian kofta et stuffed tomatoes) nous allons prendre notre premier bus de nuit avec Hussein qui part lui aussi à Delhi. Ce sera notre premier bus en sleeper class. Contrairement aux trains, dans le bus, les sleeper class sont les meilleures classes. On peut tranquillement se coucher à 1 ou 2 personnes et dormir plus ou moins tranquille selon l’état de la route et les coups de klaxon du conducteur. Départ de Bikaner à 21h, arrivée prévue en théorie à 6h le lendemain matin à Delhi.

Le dicton du jour par Hussein : «see you soon before the monsoon !», qui signifie à bientôt avant la mousson.

Partagez sur les réseaux sociaux :
8 commentaires
Brebre
27 novembre 2011 à 12:51 Répondre

Toujours foufou votre voyage. Ca à l’air excellent le Temple des Rats, faudra que j’y amène ma grand-mère… 🙂
Sinon la photo du marché au vêtements est toute bizarre ! c’est un jpg de 1997 que t’as récupéré sur TimeMachine ?

Choupi et Tibal
29 novembre 2011 à 18:24

J’ai corrigé le JPG il avait du être trop compressé… Heureusement que t’es là pour veiller au grain !
Ta grand mère aime les rats ou les temples ?

ptitbouch
5 décembre 2011 à 15:01 Répondre

énorme ces petits jeux de mots avec les rats..! Ca me rappelle vaguement quelque chose !
Il manque des photos des rats suivants :
rat- tatouille
rat-pace
rat-massemoialapetitecuiller
rat-tatatatatatata (bruit de mitraillette fort mal imité)

Choupi et Tibal
5 décembre 2011 à 15:46

T’es con j’ai une pensée émue pour les longues nuits passées à jouer à ce jeu débile ! Bécos

ptitbouch
5 décembre 2011 à 15:01 Répondre

rat-menemoichezmoijenpeuxplus [Bonus track]

Choupi et Tibal
5 décembre 2011 à 15:45

Super LOL, jmcd !

ptitbouch
7 décembre 2011 à 13:34 Répondre

Aller, tant que vous êtes en Asie, vous avez pas croisé un rat qui rit ?



hum, je sors

Choupi et Tibal
8 décembre 2011 à 05:21

Non non reste, ça nous fait marrer mais maintenant qu’on est sur les plages, il faut que je me rat fraichisse !

Article suivant

Delhi, Agra et le Taj Mahal

UN COMMENTAIRE ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *