TAPEZ VOTRE RECHERCHE

Aujourd’hui, comme promis, on vous emmène dans le désert du Thar, pour faire un Camel Safari ! On a pris l’option 2 jours et une nuit dans le désert. La lune est en phase décroissante mais est encore prèsque pleine, ça va être magique !

Départ 8h en jeep depuis la guesthouse. On nous avait dit qu’on serait avec un couple d’espagnols. Au final, on est avec 2 mecs de Hong Kong et un couple d’autrichiens. On passe les prendre sur la route puis le conducteur de la jeep s’arrête pour faire quelques petites courses pour les 2 jours à venir : légumes, 3 gros bidons d’eau minérale, de quoi faire un petit déj, etc.

Ca y est on a tout, on peut désormais rouler en direction du désert. On arrive à 9h40 au point de rendez vous (qui au passage est en plein milieu de nulle part, sans vrai repère) mais les chameaux et les guides ne sont pas encore arrivés. On patiente 10-15 minutes et les voilà. La chaleur se fait déjà bien sentir surtout qu’aujourd’hui, on est en «mode désert» : un pantalon, un tee shirt manches longues et des baskets avec chaussettes. Choupi a pris l’option Crocs, ça s’avérera être un bon choix dans le sable.

Les chameaux sont déjà sellés donc on monte dessus. Choupi aura le plus grand de la troupe et Tibal le plus petit. Grâce à ce safari, Tibal a découvert l’origine du cri de Chewbacca, le chameau fait EXACTEMENT le même bruit que Chewie dès qu’il n’est pas content. La caravane démarre, tous les chameaux sont attachés ensemble et on se laisse bercer par le doux mouvement du chameau.

Superbes paysages, on traverse quelques villages quasi déserts. Des petits groupes d’antilopes passent non loin de nous. On aperçoit au loin quelques dunes de sable mais elles ne forment pas la majorité du désert. En effet, le désert du Thar est principalement constitué de sable, de petits buissons et de quelques arbres qui survivent au milieu.

Arrêt au milieu de petits arbres pour déjeuner à l’ombre tandis qu’un berger donne à boire à ses chèvres. Les guides nous préparent de bons légumes et une bonne dizaine de chapatis.

Vers 17h30, nous arrivons dans de petites dunes où nous allons passer la nuit et poser notre modeste campement.

Nous patientons tranquillement pour le coucher de soleil sur les dunes. Magnifique… Les guides nous préparent encore un copieux repas et on observe les nombreuses étoiles dans le ciel ainsi que les gros scarabées noirs en attendant de manger. C’est au tour de la lune de faire son apparition. Sublimes couleurs rouges, dommage que les photos ne traduisent pas si fidèlement la réalité !

Nous prenons ensuite le repas et finissons avec des chansons indiennes, de Hong Kong et de France et un bon schnapps autrichien.

Chaque groupe a sa petite dune privée pour dormir. Nous préparons notre lit. Un léger matelas à même la dune, avec une couverture pour ne pas avoir froid. Les températures ont carrément chuté par rapport à l’après midi mais c’est largement supportable. Par contre, toute la nuit sera très ventée. La «presque» pleine lune éclaire toutes les dunes alentours, le spectacle est somptueux, on voit presque comme en plein jour !

Réveil à 6h pour le lever de soleil sur les dunes et petit déjeuner sur notre campement. La nuit fut très courte mais restera dans les mémoires. Choupi est déçue car Tibal ne l’a pas demandée en mariage cette nuit, à la belle étoile. En même temps, elle sentait fortement le chameau 🙂

On abandonne le couple d’autrichiens qui passera une deuxième nuit dans le désert et on chevauche nos destriers, avec une certaine douleur aux cuisses, dû aux frottements avec la selle.

On devait faire 2h de chameau, manger puis refaire du chameau 2h. Après un peu plus d’1h30, un fennec rencontré et de nombreux oiseaux observés, on se met d’accord pour arrêter et prendre une jeep pour nous ramener à Jaisalmer. Les fesses et les cuisses n’en peuvent plus. On arrive donc à Jaisalmer vers 11h, après 40kms de 4×4. Le truc exceptionnel, c’est qu’on a croisé uniquement 2 autres touristes sur les 2 jours passés dans le désert. C’est ce qu’on nous avait promis mais on s’imaginait en croiser plus !

De retour à la guesthouse, on récupère le linge que nous avions donné à laver, ça fait du bien de prendre une bonne douche et de mettre des habits propres après 2 jours de safari !

Petit restaurant un peu plus cher que d’habitude pour se remettre de nos émotions, avec un succulent thali, sorte de mezze indien avec 3 petits plats, des chapatis, des bananes, du yaourt, bref un repas complet !

Partagez sur les réseaux sociaux :
Vos commentaires
Gudule et Nounet
25 novembre 2011 à 22:54 Répondre

Fromage ou désert ?
le choix fut profitable à Choupi qui a pris des couleurs . . .
On adore la photo 12/23, à bout de bras

bientôt la fin de la 1ère étape ; en route vers de nouvelles aventures !

en tout cas, vous avez l’air en forme

bizz bizz

Choupi et Tibal
26 novembre 2011 à 19:37

Ahah je m’attendais à cette blague !
On a pris les 2 des couleurs par cette chaleur mais toujours pas de coup de soleil et on ne met pas souvent de crème solaire.
On est plus que jamais en forme mais c’est passé bien trop vite ce petit chapitre indien.
on vous écrit de Varanasi, direction Kolkatta demain soir pour prendre l’avion et découvrir la Thailande !
Bisous bisous

Stéphanie, Olivier, Kim et Thomas
7 janvier 2012 à 00:54 Répondre

Waaaaaaaah : magique !
Le désert, quel lieu majestueux !
J’avais fait une balade dans un désert Egyptien et en garde un souvenir fantastique. Mais je n’avais pas eu la chance d’y passer la nuit.
Vous étiez à même le sable, sur un petit matelas c’est tout ?
Non, dans une tente, hein ?!

Choupi et Tibal
7 janvier 2012 à 17:08

Oui à même le sable avec un petit matelas et une grosse couverture, tout ça sous la pleine lune… Magique !

Mario
8 novembre 2012 à 14:26 Répondre

Ca doit être inoubliable un tel safari. Merci du partage

Choupi et Tibal
8 novembre 2012 à 23:04

De rien, à essayer si vous êtes dans le coin !

21 février 2014 à 00:22 Répondre

Très beau récit.
Lors de mon voyage en Inde je suis allé à Jaisalmer mais je n’ai pas fait de Camel Safari car j’avais déjà vu des dunes dans le Sahara, j’ai préféré prendre mon temps pour découvrir la ville.
Mais à Jaisalmer ou ailleurs, c’est vraiment une expérience à vivre!

Article suivant

Bikaner et Deshnok - Temple des rats

UN COMMENTAIRE ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *