Trucs et astuces

Ces conseils sont issus des guides Lonely Planet (site web et papier), du Routard (site web) et de tous les blogs, sites et forums que nous avons parcouru sur l’Indonésie. Nous verrons au fil du voyage si ils s’avèrent pertinents et nous n’hésiterons pas pour vous les commenter en bien ou en mal et ajouter notre propre ressenti ! 🙂

En cas d’appel effectué depuis l’Indonésie elle-même, le code de la ville doit être précédé du 0.

Argent :

  • Arnaques chez lesmoney changers, particulièrement à Kuta (Bali),  changer de l’argent dans les endroits très touristiques relève presque de la loterie. On conseille le réseau demoney changers PT Central Kuta.
  • Dans les hôtels et les restaurants, aucun pourboire n’est obligatoire il faut y recourir par exemple pour les porteurs (2 000 Rps)
  • L’Indonésie demeure une destination très économique pour le voyageur, surtout si l’on marchande (hors transports et restos). En routard: 12 à 20 €/jour et par personne. Ce sont Sumatra, Java et accessoirement Bali qui offrent le meilleur rapport qualité-prix.
Sumatra (©djibnet.com)

Maison Batak

Indonesie (©routard.com)

Bromo

Pulau komodo (©justardi.blogspot.com)

Pulau komodo

Papou (©i-voyages.net)

Papou

Coutumes :

  • La religion doit obligatoirement être indiquée sur la carte d’identité des Indonésiens. Sinon, ils sont considérés comme communistes (ce qui est très grave !)
  • Ne pas discuter les mains sur les hanches, car c’est ainsi qu’on défie quelqu’un avec qui l’on veut se battre
  • Ne pas pénétrer dans un temple balinais sans un sarong autour de la taille, dans un temple ou une mosquée jambes nues ou en chemise sans manches, dans une mosquée en gardant ses chaussures.
  • Dans les hôtels bon marché ou chez l’habitant, il ne faut pas se mettre dans le bassin du bain (mandi) comme on le ferait dans sa baignoire. Il s’agit en fait d’un réservoir où l’on puise de l’eau avec une casserole, puis on s’arrose. De même, quand on ne trouve pas de papier hygiénique, on se lave toujours avec la casserole.
  • Se faire inviter chez un Indonésien implique d’avoir de la patience à revendre. Plus le maître de maison se fera attendre avant d’apparaître, plus il faudra se sentir honoré… car il se met sur son trente et un
  • La personne à qui l’on s’adresse n’ose pas dire « Non, je ne sais pas », ou avouer qu’elle ne comprend pas la question. Sourire équivaut à dire non et rire manifeste souvent un embarras.
  • Les Indonésiens sont très matinaux – la vie reprend avant 6 h – et donc couche-tôt. L’animation se prolonge rarement au-delà de 22 h.
  • Utilisez les deux mains pour tendre quelque chose à une personne âgée, en signe de respect.

Hébergements :

  • En dehors des hôtels, il existe des losmenwisma ou guesthouse : petits établissements de quelques chambres, tenus par une famille. Normalement, la guesthouse serait un losmen amélioré, et le wisma une pension de famille
  • Toujours demander si le petit déj est compris, ainsi que les taxes. L’eau chaude est-elle incluse dans le prix ? Coule-t-elle toute la journée ? Le ventilo marche-t-il bien ?
  • Une fois la nuit tombée une torche électrique ne sera pas de trop, même l’éclairage des rues est rare et plutôt tamisé.
Orang utans (©sumatrajuillet2010.over-blog.com)

Orang-outangs

Indonésie (©objectif-asie.com)

Rizière en terrasse

Jungle (©boutsdumonde.com)

Jungle

Dragons de Komodo (©pbs.org)

Dragons de Komodo

Nourriture:

  • Le plat national: nasi goreng : riz frit avec des œufs, de petits morceaux de viande et de légumes, ou encore des crevettes
  • Beaucoup de poissons et de crustacés

Parcours :

  • Sites classés au patrimoine de l’Unesco : Borobudur (Java) ; Prambanan (Java) ; le site des premiers hommes de Sangiran (Java) ; le parc national d’Ujung Kulon (Java) ; les forêts tropicales ombrophiles (Sumatra) ; le parc national de Komodo (Petites Îles de la Sonde) ; le parc national de Lorentz (Papouasie).
  • SUMATRA : volcans, lacs (lac de Toba et Maninjau), Bintan, trekking à la rencontre des Bataks, Minangs, Nias, Sakkudeis
  • JAVA : pyramide bouddhique de Borobudur, temples hindouistes de Prambanan, Dieng; les volcans (Merapi, Semeru, Papandayan, Kawa Idjen, Bromo, Perbuatan); Jakarta, Jogjakarta, Solo.
  • MADURA : course de taureaux
  • PETITES ILES DE LA SONDE : plages et coraux de Flores, Lombok, Sumbawan Sumba, les varans de Komodo
  • BALI : les traditions artisanales, fêtes religieuses, crémations, danses ( barong, kechak, legong), les rizières, les volcans (mont Batur, mont Agung)
  • La mousson sèche dure de mai à octobre tandis que la mousson humide, provenant de la mer, sévit de novembre à avril. Les plus fortes pluies sont enregistrées entre décembre et mars. La température oscille entre 22 et 34°C sur terre et 26 à 29°C dans l’eau.
  • L’Indonésie possède les plus vastes réserves de forêts du monde (10% de la forêt tropicale humide du monde)
  • les îles GILI: ces trois îles rassemblent tous les ingrédients essentiels : récifs coralliens, plages sublimes, eaux limpides, pêches et snorkeling de haute volée, et habitants chaleureux : selon la légende un anneau magique entourait l’endroit, empêchant quiconque de repartir 🙂
  • Doté de l’un des environnements les plus riches qui soient, le pays abrite une diversité considérable d’espèces végétales et animales (l’éléphant, le tigre, le rhinocéros, le léopard, l’ orang-outan, le kangourou arboricole, le wombatidé, l’opossums à queue cannelée, le varan de komodo…
Indonesie monkey (©forest balitoursclub.com)

Monkey Forest

Java (©fr.fotopedia.com)

Borobudur

Bali (©_x2pro.blogspot.com)

Bali

Masques balinais traditionnels (©tour-du-monde.net)

Masques balinais traditionnels

Santé:

  • Médecin se dit dokter en indonésien ; dentiste : dokter gigi ; pharmacie : apotik. Les hôpitaux (rumah sakit) sont à éviter dans la mesure du possible
  • Ne jamais se baigner dans les eaux douces ( bilharziose, leptospirose, hépatites A ou E…)
  • Attention aux coupures et égratignures qui peuvent se surinfecter et mettre beaucoup plus de temps à guérir sous les tropiques

Transports :

  • Les bus sont le principal moyen de transport indonésien ; ils vont des modèles « ekonomi », vieux tacots déglingués qui assurent les liaisons interurbaines (en embarquant passagers, courrier, chèvres, cochons…) aux cars de luxe, en passant par les bus express (patas) et les bus de nuit (bis malam).

>> Avez-vous pensé à consulter la fiche pays de l’Indonésie ?

4 Réponses à “Trucs et astuces”

  1. De Yoann:

    Bien le Bonjour,

    Moi et mon pote Chris nous partons en septembre faire a peu de chose pres le meme trip que vous mais dans le sens inversse on commence par l’indonesie. Mais on ne sait pas si on part direction le sud de Jarkata comme vous, ou le nord avez des conseils ou il n’y a pas photo il faut faire le Sud absolument et le nord passe en second… J’ai plein d’autres question mais je vais eviter d’encombrer votre blog je vous les poserez par mail une fois votre reponse

    Merci

    Cordialement

    Yoann

    Publié le 16 avril 2013 à 14:59 #
    • De Choupi et Tibal:

      Hello
      Je t’ai envoyé un mail c’est plus simple 😉
      A très vite !

      Publié le 20 avril 2013 à 10:47 #
  2. De Ingrid:

    Bonjour,
    votre blog est super et me conforte dans mon chois de partir à Sumatra au mois de mai. Comment avez vous fait pour les transports ? Trouve t’on facilement sur place, notamment pour bukit lawang ou est il préférable de réserver à l’avance? Merci

    Publié le 28 mars 2013 à 12:00 #
    • De Choupi et Tibal:

      Bonjour et merci !
      Pour les transports à Sumatra, rien de plus simple, il y a plein de compagnies locales. Demandez à plusieurs pour comparer les prix ou à d’autres voyageurs sur le terrain car les prix peuvent varier assez facilement 🙂

      Publié le 11 avril 2013 à 20:27 #

Laisser un commentaire