TAPEZ VOTRE RECHERCHE

Depuis un court séjour à Barcelone cet hiver, nous étions à la recherche de notre prochain voyage pour les ponts de mai. En épluchant les comparateurs de billets d’avion, on hésitait entre certaines destinations : Norvège, retour en Asie du Sud Est, Amérique du Sud… En checkant les dernières offres, on voit qu’Emirates propose au départ de Lyon des vols en Asie du Sud Est ou en Chine pour moins de 600€. On tombe sur un Lyon-Tokyo à 750€… Ca nous titille, mais on continue à regarder quand même d’autres destinations. Un petit coup d’oeil sur notre bibliothèque et on se souvient qu’on a gagné à un concours un guide du Japon Lonely Planet il y a quelques mois. On continue nos recherches et on trouve un vol Lyon-Osaka/Tokyo-Lyon à moins de 650€. Oh et puis zut, on ne vit qu’une fois ! La décision est prise, on part au Japon ^_^ !!! Voici donc une série d’articles sur notre séjour de 3 semaines au pays du soleil levant. Bonne lecture !

19-20 avril. Samedi en fin d’après midi, embarquement à l’aéroport de Lyon sur un vol Turkish Airlines à destination d’Osaka. Après 17h de voyage et une escale de 3h à Istanbul, nous arrivons sur le sol nippon à 18h le dimanche . Premier réflexe : aller visiter les toilettes si réputées. Pas déçu, elles sont high tech : petits jets pour les fesses, lunette chauffante, bande son pour couvrir les éventuels bruits. C’est bon, on y est 🙂

Dans l’aéroport, on échange les JR Pass. Ces pass sont réservés aux touristes étrangers et permettent de voyager de façon illimité dans le Japon. C’est un peu cher mais vite rentabilisé. Plusieurs formules sur 1, 2 ou 3 semaines ou par région suivant ce que vous voulez faire. Nous avions opté pour le pass 3 semaines ce qui revient à environ 20€/jour/personne. Pratique car on peut prendre presque tous les trains + les trains de banlieue qui desservent les grandes villes (Osaka et Tokyo notamment dans notre cas).

On part prendre notre premier train pour rejoindre le centre d’Osaka. On trouve très facilement notre petit hôtel de backpackers. Petite chambre avec futons, c’est propre et le personnel est très accueillant ! Bonne adresse pour 25€ la nuit pour 2. De toute façon on n’avait pas le choix, tout était complet ou presque. C’est la golden week (semaine de vacances des Japonais) bientôt et les hôtels font le plein.

Il est déjà tard, on sort donc faire un tour de quartier et on mange dans un petit restaurant de quartier où le couple de papi-mami ne parle pas trop anglais mais qu’importe, on arrive à manger des sobas (pâtes à la farine de sarrasin). 2,5€ le bol c’est vraiment pas cher !

On se dirige vers le quartier de Shinsekai, quartier populaire aux décors un peu vieillots mais très colorés : ce fut autrefois un Luna Park dans les années 1910-20. Le lieu est rempli de restaurants avec de superbes façades et des petits bars cosy. On passe devant la Tsutenkaku Tower, symbole d’Osaka (entre autres), tour de 103 mètres remplie de néons publicitaires. On passe dans nos premières salles d’arcade, c’est complètement fou. Ca clignote de partout, le son est très fort et de gentilles hôtesses nous incitent à jouer aux machines à pince pour gagner des cadeaux. On ressort et on passe dans une salle de pachinko, jeu à mi chemin entre le flipper et les machines à sous. Le son est encore plus fort que dans les salles d’arcade, à la limite de l’audible. On finit notre soirée dans un bar pour déguster notre première bière et goûter à la spécialité du quartier : les kushi katsu (brochettes de légumes ou de viande frites). Délicieux avec du chou chinois ! Très bonne ambiance dans ce petit bar, nous sommes les seuls touristes ce soir.

On va se coucher vers 23h pour profiter des prochains jours et récupérer du long voyage même si aucun jetlag ne se fait sentir. Sur le chemin de l’hôtel, et partout dans le Japon, on peut trouver des distributeurs de boissons (ou de cigarettes) vraiment pas chères. Cafés (chauds ou froids), thés glacés, boissons et jus de toute sorte, eau : le tout pour moins d’un euro ! Vraiment pratique pour étancher sa soif lors des grandes balades.

21 avril.  Petit déjeuner traditionnel dans un des cafés à côté de l’hôtel. Au menu, un oeuf, des tartines beurrées plus un café crème. Le lieu et son patron sont délicieusement désuets.

Direction le temple de Shitennoji pour une brocante que nous avions repérée. On passe d’abord par le temple d’Uchiji (par hasard) et on finit par trouver le bon temple après avoir demandé plusieurs fois notre route aux agents de la circulation. On passe la matinée dans la brocante où on fait quelques (bonnes ?) affaires. Pour midi, on fait la queue dans un stand qui fait des okonomiyaki, sorte de mix entre un pancake, une pizza et une omelette 🙂 Chaque restaurant a sa recette, mais généralement on a de la pâte et du chou blanc plus éventuellement du lard, des oeufs etc. Là, on nous sert chacun un plat pour seulement 200 yens chacun, moins de 2€. Qui a dit que le Japon était cher ?

On quitte le temple pour rejoindre le quartier de Den Den Town, aussi appelé la ville électrique. Des immeubles sur plusieurs étages sont dédiés à la culture geek/otaku. Au programme : jeux vidéo futuristes, mangas, tout pour faire des cosplay et se mettre dans la peau de ses personnages de manga préférés, magasins remplis de DVD. Ce qui est bizarre ici, c’est que la frontière entre le monde des bisounours et le monde trash est très fine. On peut très bien se balader dans un magasin rempli de CD/DVD des dernières chanteuses à la mode et tout d’un coup tomber sur un rayon de DVD pornos dont les jaquettes sont accessibles de tous. Heureusement, ce n’est pas dans tous les magasins, certains ont des signalétiques évidentes mais pas tous 🙂 On visite un magasin « Super Potato », temple du jeu vidéo rétro. Des milliers de cartouches en parfait état de marche et des centaines de consoles (certaines très rares, jamais sorties en Europe) sont à vendre. On peut même tester des anciens jeux.

Le quartier est également connu pour ses nombreux maid cafés, cafés girly où des filles vous servent des desserts ou des cafés avec des dessins super kawaii (mignons) dans la crème. Généralement ces serveuses sont habillées en soubrettes ou en d’autres thématiques sexy et ce genre de café plaît aussi bien aux filles qu’aux garçons, et à toutes les tranches d’âge. C’est un moyen comme un autre de décompresser après le travail… On en fait un pendant une heure, c’est un autre monde ! Après avoir payé un droit d’entrée, on choisit ce que l’on veut boire ou manger. On prend deux cafés et on pose avec une des maids en souvenir. On continue notre balade. Ici, il y a pas mal de magasins de perruques qui proposent toutes les couleurs et toutes les coupes. Parfait pour se transformer en super héros ! Puis on tombe sur un neko café, cette fois c’est un café où l’on peut caresser des chats. Même principe avec un droit d’entrée et c’est parti pour une heure de caresses avec des chats de race bien gâtés.  C’est quand même foufou ici 😀

Partout dans les rues d’Osaka et dans le Japon, on trouve des centaines de machines qui proposent pour 100 ou 200 yens des figurines dans des boules en plastique. On a bien ça en France, mais quand il y a 4 machines c’est le bout du monde… Ici il y en a souvent plus d’une cinquantaine !

En soirée, on rejoint le quartier de Namba. On passe dans une salle de pachinko mais ce n’est vraiment pas pour nous, trop bruyant, on se demande comment les gens arrivent à rester des heures dans ces lieux. On arrive dans le quartier de Dotonbori avec son fameux coureur qui passe la ligne d’arrivée, une des attractions phares d’Osaka, surtout en soirée. Plein de gens circulent sur le pont de Nipponbashi, ça va ça vient, on sent que c’est animé. J’en profite pour m’incruster sur une vidéo de mariage de Japonais bien éméchés. Pas mal de jeunes filles racolent les salarymen qui sortent du travail. On se pose dans un restaurant pour déguster nos premiers sashimis. Le plat est superbe ! On retourne sur Dotonbori et on se pose avec une petite bière dans la rue pour observer les gens qui passent, un de nos sports favoris 🙂  Retour à l’hôtel à 1h, bien fatigués de notre première journée.

22 avril. Petit déjeuner dans un autre café hors du temps et direction le château d’Osaka. Il y a beaucoup de monde à l’entrée, on décide de ne pas aller à l’intérieur, quelques photos de l’extérieur suffiront, surtout que le temps est assez gris. On marche dans le parc et on prend la direction du quartier coréen. Pas facile à trouver car pas spécialement dans les guides touristiques mais à force de demander on le trouve. On fait quelques magasins spécialisés dans la K-Pop, avec les disques et les photos dédicacées des dernières stars à la mode puis on se pose dans un restaurant de quartier qui nous propose un barbecue coréen. J’adore le kimchi, le chou mariné dans les épices :p Très bon repas avec un papi coréen un peu saoûl qui nous offre de son alcool, nous parle de Brigitte Bardot et nous paye l’équivalent de 2€ sur notre addition alors qu’il n’a rien mangé. Bref, bons souvenirs 🙂

On se dirige maintenant au nord d’Osaka, dans le quartier d’Umeda, réputés pour ses centres commerciaux. On passe vite fait dans certains : Lucua, Grand Front Osaka, et le fameux Hep 5. On est vraiment au paradis du shopping ici ! Plein de boutiques sur plusieurs étages, pour tous les goûts et tous les styles. Dans les boutiques ou dans la rue, on trouve du franponais partout. Ce sont des phrases en français pas tout le temps utilisées à bon escient et ça reste souvent drôle ! Les Français et la french touch ont encore de beaux jours devant eux ici, dès qu’on dit qu’on vient de France, les yeux pétillent c’est fou !

Il y a encore plein de salles de jeux dans le quartier. Choupi veut tenter l’expérience « Ring 3D » (vous savez la fille et le puits…) proposée par un mini parc d’attractions. Bien naze comme attraction, on passe de salle obscure en salle obscure et une personne déguisée en « fille du puits » nous suit 😀

On finit la soirée au Umeda Sky Building, superbe bâtiment avec un escalator suspendu qui nous fait arriver sur une plateforme circulaire avec vue 360 sur la ville. Magnifique mais il fait froid ce soir ! On retourne dans notre quartier de Shinsekai pour manger quelques kushi katsu et un ragoût. On repasse devant la salle de jeux de la veille et je me laisse tenter par le jeu des tambours. Pas trop mauvais mais loin d’avoir le niveau « local » !

23 avril. Aujourd’hui, nous prenons le train pour Nara, ancienne capitale du Japon, aujourd’hui connue pour son immense parc à daims et son temple abritant un des plus grands bouddhas. On prend le train depuis notre station de Shin-Imamiya pour arriver à Nara 1h plus tard. On prend un plan de la ville et c’est parti ! Visite du temple Kofukiji et sa pagode à 5 étages. On prend des photos sous les cerisiers en fleurs avec un papi qui nous a expliqué la signification de statues puis on se balade dans le Nara Park. Les daims sont au rendez-vous. Ils viennent voir si on a quelques biscuits à leur donner et s’approchent sans problème. Choupi achète quelques biscuits spéciaux pour leur donner et manque de se faire charger gentiment 🙂 On passe aux sanctuaires de Kasuga Taisha puis celui de Kasuga Wakamiya. Notre balade se poursuit avec le temple le plus impressionnant de Nara, le Todaiji Temple, imposant temple en bois qui héberge un magnifique bouddha. Plein d’écoliers en sortie scolaire font la visite en même temps que nous. C’est l’occasion de faire quelques photos avec eux et même une photo de classe avec les daims 🙂 On quitte la foule pour rejoindre le pavillon Ukimido qui se trouve sur l’eau. On passe dans le quartier des maisons traditionnelles en bois avant de rentrer prendre notre train qui nous ramènera à Osaka.

On passe la soirée à Dotonbori où on déguste des takoyaki (sorte de boules de pâte fourrées au poulpe, encore une des spécialités d’ici, délicieux !) en écoutant un concert de J-Pop dans la rue. Bon, honnêtement je suis pas très fan 🙂 On fait une partie de Mariokart avant de rentrer, Choupi décroche 10 parties gratuites, je sais pas comment elle a fait…

24 avril. Notre dernier jour à Osaka. Petit déjeuner habituel puis on retourne dans Den Den Town pour faire quelques achats. Boutiques de vinyls bien fournies mais je ne trouve pas mon bonheur et essaye de me limiter car c’est un peu encombrant dans les transports. On finit la matinée par le Kuromon Market, marché couvert où on peut trouver de tout et particulièrement des poissons plus que frais : on vous les découpe devant vous. On goûte donc des sashimis de thon extra tendres et pour compléter on s’arrête prendre un modan-yaki, c’est un okonomiyaki avec des sobas à l’intérieur. Très light 😀 Retour à la guesthouse pour ranger nos sacs et direction Kyoto en train local.

Osaka, trop souvent délaissée par les guides touristiques (qui se concentrent sur Kyoto, Tokyo et région d’Hiroshima généralement) mérite le détour, surtout si vous ne prévoyez pas d’aller à Tokyo. Amateurs de gastronomie, de magasins complètement geek ou encore de soirées animées, c’est pour vous !

Partagez sur les réseaux sociaux :
Vos commentaires
11 juin 2014 à 22:21 Répondre

Ah c’est sympa de vous lire à peine 10 jours après mon retour de Tokyo ! Vos réflexions m’ont fait sourire, j’ai eu les mêmes : « mais en fait c’est pas cher le Japon », les toilettes japonaises ce n’était pas une légende, les distributeurs partout ET pas cher (par contre j’ai voulu jouer et je suis parfois tombée sur des trucs ultra bizarres!), la french touch et le franponais <3
J'ai bien aimé Osaka aussi, tellement différente de Tokyo pour l'animation mais aussi pour ses habitants bien plus extravertis. J'y suis passée rapidement mais tout de même assez longtemps pour goûter les okonomiyaki et les takoyaki… il faudrait que je me lance dans un défi okonomiyaki maison 🙂
Bref, c'est chouette de retrouver votre petit grain de folie au Japon !

Choupi et Tibal
14 juin 2014 à 19:18

Merci pour ton commentaire Maïder et bon retour sur Terre après ton voyage japonais 😉
Oui, tout ce qu’on raconte est donc vrai 😀 Si tu trouve une bonne recette d’okonomiyaki, on est preneurs aussi !
A bientôt pour les autres articles (Kyoto, Alpes Japonaises et Tokyo)
Stay tuned

1 octobre 2014 à 16:06 Répondre

Le Japon m’a donné envie pendant super longtemps, mais j’avais un peu « oublié » cette destination. Merci de m’avoir rafraichit la mémoire 🙂
Même si la ville que je choisirais et sûrement Tokyo, Osaka a l’air pas mal du tout dans son genre, à voir 🙂

Choupi et Tibal
2 octobre 2014 à 19:31

Oui, Osaka est souvent boudée par les voyages organisés mais cette ville est un condensé de Tokyo à voir absolument !

9 mars 2015 à 10:07 Répondre

Je n’ai jamais eu l’occasion de testé les toilettes japonaises et d’après ton articles ce n’est pas du tout une légende que j’aimerais tant testée.

Helana de: http://www.lexpressbooking.com/fr/autres-hebergements-ile-maurice/maisons-d-hotes

8 mai 2015 à 08:50 Répondre

Excellent billet sur Osaka.
Ah les takoyaki d’Osaka, j’en raffole 😉 La photo me fait saliver!

Choupi et Tibal
9 septembre 2015 à 22:36

Miam miam en effet 🙂

11 février 2016 à 15:55 Répondre

excellent, ça donne envie d’y aller 🙂

Choupi et Tibal
18 février 2016 à 20:17

Merci ! Il faut, c’est un must 🙂

Vanessa
5 janvier 2017 à 19:55 Répondre

Vous rappelez vous le nom de l’endroit où vous avez dormi, cela a l’air modeste mais dans un quartier relativement calme. Nous partons bientôt et je suis à la recherche de lieux pour dormir. Merci

Choupi et Tibal
12 janvier 2017 à 12:10

C’est l hotel Toyo, c’est un hotel de backpackers mais très bien placé, à côté de Shinsekai
http://www.hotel-toyo.jp/
Bon voyage !

Article suivant

Déambulation zen dans Kyoto : entre modernité et tradition

UN COMMENTAIRE ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *