8 mai 2016

Roadtrip Italie/Suisse en van avec Blacksheep

Bonjour à tous.

Un peu (voire beaucoup) de silence sur le blog mais nous sommes toujours là, preuve en est la page Facebook qui reste bien active et les ApérosVoyageurs organisés sur Lyon de manière régulière. Un peu moins de voyages ces derniers temps (quoi que) mais surtout moins de temps à passer pour écrire des articles.

Mont Cervin et notre van

Mont Cervin et notre van

Aujourd’hui, on vous emmène faire un petit tour en Italie du Nord et en Suisse en mode roadtrip van. Comme cette année, il n’y avait pas beaucoup de ponts en mai et plus trop de vacances à poser, on s’est payé un van tout confort pour aller sillonner les routes montagneuses de Suisse et découvrir la région des lacs italiens.

Après avoir fait le tour des quelques prestataires du marché, notre choix s’est porté sur la sympathique équipe de Blacksheep Lyon. Je ne vais pas vous faire tout le détail de leurs prestations mais les véhicules sont neufs et vraiment bien équipés. Possibilité d’ajouter des options ou des kilomètres supplémentaires par rapport au forfait journalier. On est parti sur le van California Confort, prévu plutôt pour 4 personnes (2 dans la tente popup, 2 sur le clic clac en bas). C’est surtout le seul qui proposait un chauffage stationnaire, ce qui n’est pas négligeable quand on part en montagne et qu’on avoisine des nuits à 0 degré 🙂

Sortie du tunnel

Sortie du tunnel

Au départ, nous avions prévu de commencer par la Suisse et de finir la boucle par l’Italie mais vu les conditions météo assez catastrophiques de ce mois de mai, nous avons changé nos plans au dernier moment pour faire la route en sens inverse. Bien nous en a pris, nous n’aurons sur les 6 jours que 10 minutes de pluie et pas mal de soleil !

Lundi 2 mai.

Récupération du van dès l’ouverture, petites explications sur le fonctionnement du van et c’est parti pour l’aventure. Mini cuisine, placards, lumières, tout est extrêmement bien pensé dans le but de gagner de la place ! La conduite est très agréable, mais je ne vais pas vous faire un article « Auto Plus »…

On quitte Lyon et on regarde pour passer par le col du petit Saint Bernard. Arrivés dans les environs de Bourg Saint Maurice, on s’aperçoit que le col est fermé en raison des dernières chutes de neige. On regarde si on peut passer un peu plus au Sud mais les cols sont également fermés. Seule solution ? Passer par le tunnel du Mont Blanc pour rejoindre la vallée d’Aoste. On part donc pour Chamonix et on prend le tunnel, très cher pour le peu de kilomètres : plus de 40€ la traversée…

Entrèves

Entrèves

A l’autre bout du tunnel nous accueille le délicieux petit village d’Entrèves, premier village italien après la frontière. Toits en ardoise, soleil et montagnes, que du bonheur pour commencer ce périple. Petite promenade puis nous rejoignons Courmayeur et Morgex. De nombreux châteaux et églises sont présents dans la vallée.

Eglise vallée d'Aoste

Eglise vallée d’Aoste

Eglise vallée d'Aoste

Eglise vallée d’Aoste

Eglise italienne

Eglise italienne

Château vallée d'Aoste

Château vallée d’Aoste

Nous empruntons en fin d’après-midi le val de Cogne pour monter jusqu’à Cogne, qui se trouve dans le parc du Grand Paradis. Après quelques virages/épingles, nous arrivons dans un petit village typique de la vallée d’Aoste, parfait pour randonner et découvrir la faune environnante (principalement des bouquetins). On achète quelques provisions dans une épicerie et un peu de génépi local pour faire notre premier apéro dans le van.

Cuisine dans le van

Cuisine dans le van

Mardi 3 mai.

Nuit à environ 0 degrés, le  réveil est un peu rude, surtout sans douche. On se fait une toilette de chat dans les toilettes publiques à l’entrée du village et on repart déjà. Visite d’Aoste, promenade dans la ville aux façades colorées et café italien bien serré sur la place de l’hôtel de ville. On finit par le théâtre romain ou plutôt les vestiges avant de se diriger vers une étape clé de notre parcours : Breuil Cervinia.

Arrivée pour midi à Breuil Cervinia, qui se trouve être l’écrin du fameux Mont Cervin (connu aussi sous le nom de Matterhorn du côté suisse quand vous venez de Zermatt). On pose le van face au sommet mythique et on mange devant, avant qu’il ne disparaisse dans les nuages au moment du café. Coup de bol ! Il y a encore de la neige et les sentiers ne sont pas trop accessibles, mais nous faisons rapidement la petite balade autour du Lago Blau (lac bleu).

Pic nic Matterhorn

Pic nic Matterhorn

Lago Blau

Lago Blau

Théâtre romain

Théâtre romain

Mont Cervin

Mont Cervin

Pour le soir, nous roulons jusqu’au Lago di Orta, premier des lacs italiens que nous croiserons. Nous nous arrêtons dans un camping qui donne sur le lac pour bénéficier d’une douche chaude ce soir 🙂 Superbe vue sur le lac avec une petite pizza.

Mercredi 4 mai.

Quelques photos matinales du lac puis direction le petit village d’Orta San Giulio où nous errons dans les rues colorées. Vue sur l’île Saint Jules avant de reprendre notre van laissé sur un parking. En Italie, on en a passé des euros dans les parcmètres !

Tuktuk italien

Tuktuk italien

Ile Saint Jules

Ile Saint Jules

Lago di Orta

Lago di Orta

Orta San Giulio

Orta San Giulio

Nous arrivons au Lac Majeur au niveau de Verbania et longeons la partie Ouest jusqu’à la pointe Sud. Au loin les îles Borromées et leur horde de touristes. Après Arona, on part en direction du lac de Varese et de quelques autres petits lacs qui sont sur la route mais ils ne sont pas exceptionnels. Petite averse très rapide avant d’arriver sur la ville de Côme et son lac. Restaurant en amoureux au bord du lac et on se met en quête d’un endroit où dormir grâce à l’appli Park4Night. Elle nous trouve un petit parking qui donne direct sur le lac, très silencieux, avec peu de passage. Bonus, une statue du Christ est éclairée dans l’eau toute la nuit 🙂

Como

Como

Iles Borromées

Iles Borromées

Ciao Bellagio

Ciao Bellagio

Epicerie

Epicerie

Jeudi 5 mai.

Après une bonne nuit bercés par le roulis de l’eau du lac, nous partons pour la ville de Bellagio. La route est assez escarpée mais vaut sacrément le détour. Par endroits, on passe difficilement avec le van si un camion arrive en face. Tout le long de la côte se trouvent des villas italiennes superbes. Le seul hic : on ne peut que rarement accéder au lac ou à des plages car quasi tout est privatisé.

Balade dans Bellagio puis on prend le ferry vers Cadenabbia. Le trajet est rapide (15mn) et permet d’éviter de refaire la route en sens inverse pour rejoindre cette fois Menaggio et Tremezzo. Déambulation et repas, quelques pieds dans l’eau mais elle est encore froide.

Fontaine avec vue

Fontaine avec vue

Trempette pour les pieds

Trempette pour les pieds

Menaggio

Menaggio

Port de Menaggio

Port de Menaggio

Fin d’après-midi, nous quittons déjà l’Italie du Nord pour rejoindre la Suisse via Lugano. Direction le col du Saint Gothard. Un col me direz-vous ? On s’était fait piéger au début du trip et bien rebelote. Même en ayant regardé sur Internet, impossible de trouver une information valable sur l’ouverture du Saint Gothard. On voit « première quinzaine de mai » sur certains sites, mais pas plus que ça. On commence les premiers lacets mais au bout d’un moment, un panneau « interdit » nous fait faire demi tour (en plus de la neige qui occupe de plus en plus la chaussée). Les cols ne nous aiment donc pas cette année…

Le soleil est déjà bien bas, nous regardons les alternatives pour rejoindre notre prochaine étape : la région d’Interlaken. Il y a bien deux autres routes mais chacune a un col à franchir et sur Internet, ceux-ci sont indiqués « fermé ». On se retrouve malins. On demande dans un village et la seule solution est de prendre le tunnel du Saint Gothard. Ce tunnel est sur l’autoroute suisse. Jusque là on avait évité les autoroutes pour prendre notre temps et ne pas payer inutilement mais là on est obligé de s’embarquer dessus. En venant de France et en allant en Suisse, on a l’habitude de passer la frontière et prendre la vignette pour emprunter les autoroutes mais là on débarque sur l’autoroute directement sans aucun moyen d’acheter la vignette. On fait donc les quelques kilomètres du tunnel puis on sort pour rejoindre le lac de Brienz en passant par des paysages de montagne grandioses. Pour finir cette journée mouvementée, nous nous posons dans un camping pour la nuit.

Lac de Brienz

Lac de Brienz

Vendredi 6 mai.

De Brienz, nous rejoignons le village de Lauterbrünnen, point de départ de nombreuses randonnées dans la région de la Jungfrau. Cette vallée est surnommée à juste titre la vallée des 72 cascades. En effet, quelle que soit la direction où vous regardez, vous pourrez apercevoir une cascade. On part pour une randonnée jusqu’à Wengen, petit village où les voitures sont bannies et seul un train y monte. Après plus de 2h de montée assez rude, nous arrivons pour pique niquer là haut, avec une vue impressionnante sur la Jungfrau. Redescente par un autre chemin, tout aussi pentu.

Train pour Wengen

Train pour Wengen

Vue sur la Jungfrau

Vue sur la Jungfrau

Lauterbrunnen

Lauterbrunnen

Lac de Brienz

Lac de Brienz

Après cette bonne randonnée, nous partons pour la vallée voisine de Grindenwald pour contempler le Mont Eiger. Énormément de Japonais, peut être même plus qu’à Chamonix ! Bière en terrasse avec vue sur la montagne et les parapentistes. Les nombreux chalets et les pelouses suisses parfaites donnent un petit air d’Hobbitbourg à ces paysages 🙂

On s’arrête un peu après Interlaken pour passer la nuit avec un beau soleil couchant sur le lac de Thoune.

Mont Eiger

Mont Eiger

Visiteur du matin

Visiteur du matin

Apéro time

Apéro time

Thoune

Thoune

Samedi 7 mai.

Direction Thoune pour un café, une balade dans la ville à l’eau turquoise et une petite brocante en prime. On participe à un jeu sur le marché de la place et on gagne chacun une viennoiserie. Sympa comme petit-déj !

Pour midi, nous nous arrêtons dans le village de Gruyères, célèbre pour son fromage, son château et son musée Giger (créateur d’Alien). Dégustation de röstis pour Choupi et d’une fondue moitié-moitié (vacherin-gruyère) pour moi. On repart le ventre plein pour visiter la bourgeoise cité de Gstaadt. Rien d’exceptionnel si ce n’est des enseignes de luxe partout.

Passage par le col du Pillon et Glacier 3000, station qui permet de skier été comme hiver, de faire de la luge et bien d’autres activités. Redescente sur les Diablerets pour acheter 2-3 produits locaux pour la soirée.

Nuit au bord du Lac Léman dans un camping moyen.

Pub Milka

Pub Milka

Fondue et röstis

Fondue et röstis

Musée Giger

Musée Giger

Dents

Dents

Dimanche 8 mai.

Argh déjà le dernier jour… Tour du lac Léman en passant par Montreux, Vevey, Lavaux et ses vignes, Lausanne et Nyon, avant de passer dans le Jura et la station des Rousses, histoire de ne pas rentrer direct sur Lyon. Nettoyage du van et récupération de notre voiture chez Blacksheep, que la semaine est passée vite mais nous en avons pris plein les mirettes !

Chapelle à Gstaadt

Chapelle à Gstaadt

Hobbitbourg

Hobbitbourg

Vignes de Lavaux

Vignes de Lavaux

Lac Léman

Lac Léman

Un peu plus de 1500km au compteur pour ce roadtrip en van en 6 jours, vu beaucoup de lacs et de montagnes majestueuses, en espérant vous avoir donné envie de découvrir ce mode de transport/voyage atypique et très confortable !

Plus de photos sur notre Flickr