Archives | février, 2012
29 février 2012

Merveilleuse baie d’Halong

Merveilleuse baie d’Halong

Ca y est, nous voilà partis pour la célèbre Baie d’Halong ! Merci à mes parents et mes grands parents qui nous ont payé cet inoubliable séjour de 2 jours pour l’anniversaire de Choupi, un peu en avance. Au menu : gros repas comme nous n’en avions plus l’habitude et activités à gogo. Ca ne fait pas de mal de temps en temps de prendre un bon truc touristique et vu qu’on n’a pas beaucoup de jours à passer ensemble, on a opté pour un package 2 jours tout compris depuis Hanoi.

Jonque traditionnelle

Jonque traditionnelle

28 février. Levés 5h30. Après une petite douche, on rejoint l’hôtel de mes parents où le minibus de chez Galaxy Cruise doit passer nous chercher. On est en avance, ils sont encore au petit déjeuner. Un phô (soupe traditionnelle de boeuf) plus tard et nous voilà embarqués avec quelques autres touristes. On a de la chance, nous ne sommes pas nombreux. Arrivée vers 12h dans la ville d’Haiphong, là où tous les bateaux stationnent. Quelques embouteillages dû au nombre de touristes qui affluent vers le site, mais à 13h, nous rejoignons notre bateau avec le commandant de bord.

Les cabines sont très spacieuses et bien décorées, l’équipage au petit soin, on commence le repas… gargantuesque ! Les plats s’enchaînent mais ne se ressemblent pas. Pour aller se dégourdir les jambes, nous allons visiter la plus grosse grotte de la baie. Bizarrement, les grottes qu’on nous avait décrites comme noires de monde, sont quasi désertes ! Pas beaucoup de touristes et du coup, la visite est assez agréable, on peut bien prendre son temps. Le temps très froid y est sans doute pour beaucoup. A peine remontés sur le bateau, on n’a même pas le temps de s’équiper que les guides nous mettent sur des kayaks pour s’approcher un peu plus des falaises karstiques. Le paysage est magnifique malgré l’eau quand même bien polluée, dû aux incessants va-et-vient des bateaux de touristes.

Grotte

Grotte

Salle principale

Salle principale

Stalagtites

Stalagtites

Eclairages

Eclairages

En attendant le dîner, jeu de cartes en famille puis apéro cocktails. Le dîner ressemble à celui du midi : énorme. On n’en voit pas la fin et on est obligé d’en laisser, quel gâchis quand on voit que personne n’en profitera, même pas le personnel à bord 🙁 Pour la nuit, nous séjournons entre les immenses falaises, il y a très peu de bateaux, c’est très appréciable, on se sent perdus au milieu de nulle part ! Et la brume donne un petit côté mystique au paysage, même si du coup, les photos sont un peu ternes. Il ne faut pas rêver, on n’est pas à la meilleure période pour être ici. La bonne saison dure à peine plus d’un mois dans l’année.

Bateau touristique = activités jusqu’à épuisement ! Les dernières activités de la journée seront donc le karaoké (qui a fait un flop malgré l’engouement du barman) et la pêche au calamar de nuit, où nous n’avons rien ramené. On rejoint chacun nos cabines, des images de la baie plein la tête.

Baie au petit matin

Baie au petit matin

Au complet !

Au complet !

Vue sur la baie

Vue sur la baie

Brumes

Brumes

29 février. Debout 6h pour le cours de taï chi. Ils nous feront vraiment tout faire ! Nous sommes les seuls sur le pont, les autres ne se sont pas levés. Le guide qui est sensé nous donner le cours dort encore et donc c’est un remplaçant (qui s’occupe normalement du ménage) qui nous fait un petit cours improvisé. Pas mal de fous rires quand il découvre notre souplesse arthritique.

Une fois tout le monde réveillé, le bateau commence tranquillement à faire demi-tour pour rejoindre le port. La dernière activité avant le déjeuner, c’est justement de préparer quelques nems pour manger. Cours de cuisine ultra rapide, rien à voir avec la Thaïlande. Chacun fait 2 nems et c’est fini ! Mouais, on a déjà vu mieux ! Dernier repas, toujours avec les mêmes proportions… heureusement c’est le dernier, sinon notre estomac allait lâcher !

Nems et crabes farcis

Nems et crabes farcis

C’est déjà l’heure des séparations avec mes parents et ma soeur. Ils vont prendre un bus qui les amène directement à Ninh Binh, pendant que nous retournons à Hanoi. Ces 3 jours sont passés (trop) vite mais ça nous a fait énormément de bien de se revoir, malgré le fait que ça fait toujours bizarre de se retrouver si loin de chez nous. Quelques larmes plus tard, on se retrouve dans notre minibus et on se sent bien seuls.

Adieu la baie

Adieu la baie

On retourne dans notre super hôtel d’Hanoi et notre vol pour l’Indonésie étant le 3 mars, on passe quelques jours à arpenter les rues d’Hanoi à la recherche d’un lucky cat, vous savez ces fameux chats qui secouent le bras pour soi-disant attirer l’argent dans votre maison. Au final, on reviendra brocouille de notre quête mais la gérante de l’hôtel nous en offrira un énorme le lendemain, très sympa 🙂 Le papy qui a l’hôtel est un ancien médecin qui a vécu en France, du coup dès qu’il nous croise, on papote.

Falaise

Falaise

Falaise bis

Falaise bis

Reflets

Reflets

Choupi songeuse

Choupi songeuse

La dernière journée sera consacrée à l’Indonésie (recherche d’infos), envoi de colis pour rapatrier tout ce qu’on a acheté et pour finir, spectacle de théâtre/danse/chant classique vietnamien. Vraiment bien mais seulement 6 personnes dans une salle qui peut en accueillir 300 ! Le spectacle des marionnettes sur l’eau attire tous les touristes à Hanoi et vole la vedette à ce spectacle sans doute. C’est dommage, car c’est très typique, avec des danses de dragons chinois et des personnages vietnamiens exhubérants. De retour à l’hôtel, on prend quelques photos avec les gérants en souvenir et c’est déjà la fin du Vietnam ! Que les mois passent vite !

Happy !

Happy !

Demain, lever 4H pour rejoindre une nouvelle fois l’aéroport où nous devons prendre un vol Hanoi-Kuala Lumpur puis un vol Kuala Lumpur-Bali avec la compagnie Air Asia. Un nouveau pays vous attend, restez connectés !

27 février 2012

Hanoi et les retrouvailles

Hanoi et les retrouvailles

Après notre séjour dans la campagne vietnamienne de Ninh Binh, nous arrivons à Hanoi, capitale du Vietnam. Ici, tout est beaucoup plus typique qu’à Saigon. Les immeubles ne dépassent que rarement les 6 étages, les rues sont remplies de vendeurs ambulants et le passé n’est jamais très loin. C’est l’occasion de retrouver la famille pour quelques jours. Mes parents et ma soeur viennent en effet pour 15 jours découvrir le Vietnam et c’est l’occasion de passer 4 jours ensemble.

Balcon Hanoi

Balcon Hanoi

25 février. Nous arrivons vers 18h30 dans Hanoi et le minibus nous dépose juste à côté du lac qui fait la fierté de la ville, le lac Hoan Kiem ou lac de l’Epée restituée. On va tranquillement à notre hôtel puis on fait le gigantesque marché de nuit dans la rue H Ngang Dao. On en profite pour faire quelques photos kitschs dans un photomaton ambulant puis on retourne à l’hôtel. Le temps est quasi glacial : beaucoup de brume et seulement 8-10 degrés… On n’est plus habitués !

Légumes et coiffure

Légumes et coiffure

Fruits confits

Fruits confits

Vendeuse de légumes

Vendeuse de légumes

Fruits tropicaux

Fruits tropicaux

 

Vêtements aux fenêtres

Vêtements aux fenêtres

Balcons mitoyens

Balcons mitoyens

Vietnam telecom

Vietnam telecom

Vespa rouge

Vespa rouge

26 février. On se lève tôt pour prendre la navette aéroport et retrouver ma famille. On arrive pile à l’heure où ils devaient atterrir mais ils sont déjà là, avec leurs bagages et tout. Heureusement qu’on n’avait pas trop de retard ! On retourne donc avec eux jusqu’au centre d’Hanoi et on va à leur hôtel. Après une légère embrouille avec l’hôtel qu’ils avaient réservé via Internet, tout s’arrange et on commence à visiter la ville par un froid de canard. Balade dans le vieux quartier, visite de la pagode qui jouxte le fameux pont rouge du lac Hoan Kiem, shooting photo des nombreux couples qui se marient, achat de fruits et légumes sur les petits marchés et promenade dans les différents quartiers. Ici, c’est drôle, chaque rue a sa spécialité : une rue dédiée aux chaussures, une rue pour acheter des offrandes, une autre pour les souvenirs, une autre pour la quincaillerie, etc.

Pose 1

Pose 1

Pose 2

Pose 2

Pose 3

Pose 3

La fameuse tortue du lac

La fameuse tortue du lac

 

Retrouvailles

Retrouvailles

Jeu de mains...

Jeu de mains…

Pont de l'épée

Pont de l’épée

Pont de nuit

Pont de nuit

On finit la journée avec un repas dans la chambre de leur hôtel avec les gourmandises qu’ils nous ont apportées… Saucissons, mont d’or, camembert et champagne ! Délicieux ! Même si ça ne nous manquait pas, ça fait énormément de bien de revoir ces produits :p

On réserve des billets pour aller voir le spectacle de marionnettes sur l’eau le lendemain, l’attraction touristique majeure d’Hanoi. On se renseigne aussi sur les prix pour aller à la baie d’Halong et on la réserve déjà pour le surlendemain, comme ça c’est fait !

27 février. On est lundi et beaucoup de monuments sont fermés. Dommage pour les pagodes, on ne pourra en visiter que quelques unes. Pareil pour la cathédrale Saint Joseph. On se promène donc dans le quartier de la citadelle avec un froid encore plus tenace que la veille, on a carrément abandonné les tongs pour remettre nos chaussures fermées. On passe devant la statue de Lénine ainsi que devant le mausolée d’Hô Chi Minh.

Mausolée Ho Chi Minh

Mausolée Ho Chi Minh

Lénine

Lénine

Cathédrale St Joseph

Cathédrale St Joseph

Cam do o to

Cam do o to

 

Pagode

Pagode

Offrandes fruitées

Offrandes fruitées

Tout jeune pilote

Tout jeune pilote

Apéro !

Apéro !

On finit notre journée par le spectacle de Water Puppets, ça dure 1h et c’est assez bluffant. Les marionnettes évoluent sur l’eau tout en montrant des scènes de vie ou des légendes vietnamiennes, le tout avec un orchestre traditionnel. A voir, surtout que le prix est dérisoire ! Optez pour les premières classes sinon vous serez un peu déçus car loin de la scène.

Demain, départ tous ensemble pour la légendaire Baie d’Halong. Wooooooot !

25 février 2012

Ninh Binh, la baie d’Halong terrestre

Ninh Binh, la baie d’Halong terrestre

Si on vous parle du Vietnam, beaucoup auront en tête les images de la légendaire Baie d’Halong, photographiée maintes et maintes fois sous tous les angles. Avant de s’y rendre, nous avons décidé de nous arrêter au petit village de Ninh Binh, à quelques centaines de kilomètres au sud d’Hanoi. Ce village est connu pour ses énormes pains de sucre, semblables à ceux de la Baie d’Halong, mais ici, pas de mer, juste des petits cours d’eau et des rizières, ce qui lui a valu le surnom de Baie d’Halong terrestre. A ne pas confondre avec l’autre Baie d’Halong terrestre qui se trouve sur l’île de Cat Ba, juste à côté de l’originale 🙂

Jeu vietnamien

Jeu vietnamien

23 février. Arrivée de bon matin après une nuit confortable dans le train Hué-Ninh Binh. Taxi pour rejoindre l’hôtel «chez Loan», adresse conseillée par de nombreux voyageurs. Arrivés là-bas, on se retrouve en plein milieu des pains de sucre avec une vue superbe sur la campagne avoisinante. Cet hôtel est un refuge pour les Français, on n’a pas croisé d’autres nationalités quand on y était. La propriétaire, Loan, est adorable.

Les vélos étant à disposition des clients, on part découvrir les environs. Des rizières et des falaises partout. On visite une pagode cachée dans une grotte avant de retourner à l’hôtel déjeuner. Après manger, on reprend les vélos pour aller en ville faire une balade touristique en barque. Très touristique mais magnifique. Les bateliers nous font suivre un cours d’eau avec de chaque côté des rizières à perte de vue. On passe également dans des petites grottes.

Pagode perchée

Pagode perchée

Encens et offrandes

Encens et offrandes

Entrée de pagode

Entrée de pagode

Vue depuis le haut

Vue depuis le haut

En revenant de la balade, on va pour récupérer nos vélos qu’on avait déposé dans un petit parking local. La fille vient vers nous en courant et nous dit que nos vélos ne sont plus là. Elle les a loué en pensant qu’on reviendrait un peu plus tard. Je lui dis qu’on en a besoin tout de suite, car on doit encore aller voir un autre lieu et que le soleil commence déjà à méchamment descendre. Elle arrive à rattraper la femme à qui elle l’avait loué et nous ramène les vélos en courant au bout de 10 minutes 🙂

On part en direction de la pagode située tout en haut de la montagne mais il est tard et l’envie me prend de planter du riz. On s’arrête donc devant une rizière où travaille une femme. Après deux trois mots échangés, elle m’invite à l’aider. Je retire mes tongs, je retrousse mon short et j’y vais. C’est largement plus boueux qu’au Laos mais le bain de boue est appréciable ^_^ Peut-être une idée de reconversion pour plus tard ? Ou pas…

C'est parti !

C’est parti !

Ma nouvelle patronne

Ma nouvelle patronne

Journée se termine en passant dans les petits villages autour de Ninh Binh, très authentiques avec quelques gamins qui nous courent après et des habitants très loquaces.

Vietnamien avec mes lunettes

Avec mes lunettes

Le grand schtroumpf

Le grand schtroumpf

Mes groupies

Mes groupies

Gamine

Gamine

24 février. A Ninh binh, les touristes viennent principalement pour faire deux balades en bateau. Ces balades permettent d’observer une bonne partie des falaises tout en se laissant naviguer sur la rivière. Celle qu’on a faite la veille comprend beaucoup de rizières et on se retrouve vraiment «coincés» entre les pains de sucre. La deuxième est gérée par les Chinois et est une véritable balade dans les grottes et les pagodes. On part donc en vélo pour Trang An où se trouve l’embarcadère. On prend nos tickets mais ils ne veulent pas nous faire monter avec les autres touristes asiatiques. Ils nous disent d’attendre pour qu’on soit 5 occidentaux. On voit bien qu’il n’y a pas d’autres occidentaux à l’horizon donc on force le passage et on s’installe a l’avant d’une barque. Les bateliers nous parlent mais on fait la sourde oreille. Ils voient qu’on ne lâchera pas et nous mettent donc avec 3 asiatiques. On part enfin ! Visite des grottes en bateau, neuf au total. Quelques arrêts pour visiter des pagodes plus ou moins récentes. Certaines ont été construites par les Chinois pour l’occcasion. Le parcours est magnifique avec toujours des falaises de tout côté.

Rame avec les pieds

Rame avec les pieds

Pains de sucre

Pains de sucre

Pêcheur dans la rivière

Pêcheur dans la rivière

Sur l'eau et dans le brouillard

Dans le brouillard

On apprendra en revenant à l’hôtel qu’on a bien fait d’insister pour ne pas être avec des occidentaux car d’autres personnes de l’hôtel ont pris le même billet que nous et n’ont fait qu’un tour d’1h30 (contre 3h pour nous) en passant dans 4-5 grottes au lieu des 9 prévues.

Travaux dans les rizières

Travaux dans les rizières

Rizières au coucher du jour

Rizières, coucher du jour

Entourés de pains de sucre

Entourés de pains de sucre

Rizières à perte de vue

Rizières à perte de vue

On remonte sur nos vélos pour aller déjeuner et goûter à la spécialité culinaire du coin : le steak de chèvre. Merveilleux, délicieux, succulent, inespéré, comme dit un ami lillois :p

En rentrant à l’hôtel, Loan nous paye une tournée d’alcool local de bananes pour fêter son permis de conduire tout neuf. On discute une bonne partie de la soirée avec deux nouveaux Français arrivés aujourd’hui : Anne Sophie et Fabrice.

25 février. En attendant notre bus pour Hanoi l’après-midi, on potasse notre itinéraire pour l’Indonésie une bonne partie de la matinée. Loan nous fait la bise avant de partir et nous donne un petit sac de bananes pour le transport 🙂 Direction la capitale pour rejoindre mes parents à l’aéroport.

22 février 2012

Hué, Cité impériale et tombeaux de la dynastie Nguyen

20 février. Dans la matinée, nous prenons le bus pour Danang, grande ville située à une heure d’Hoi An. Le bus doit nous déposer près de la gare mais il nous jette au beau milieu de nulle part, à un rond point. Sympa ! Un Allemand est dans le même cas que nous sauf que lui a déjà réservé son billet et qu’il a 30 minutes pour être sur le quai. On hèle un taxi et on part les 3 ensemble. Il aura de justesse son train tandis que nous achetons tranquillement nos billets pour Hué.

On aurait pu faire le trajet en bus comme d’habitude mais on avait lu que le trajet en train valait la peine. On ne nous avait pas menti. Malgré la brume accrochée aux montagnes, les paysages sont superbes et nous longeons la côte en serpentant dans les montagnes qui se jettent dans la mer. On ne traverse quasi aucun village et seulement sur la fin, nous apercevrons quelques routes. Sinon, tout autour de la voie de chemin de fer, c’est une jungle assez dense.

Arrivés à Hué, on pose les sacs dans un hôtel pas terrible où nous amène un tuk tuk en nous faisant croire qu’on est dans le quartier des backpackers. Il fait très froid à l’intérieur comme à l’extérieur. Mais on accepte.

Bâtons d'encens

Bâtons d’encens

L’après midi est déjà presque finie, on décide de réserver les billets de train pour la prochaine étape : train de nuit Hué – Ninh Binh. On retourne donc à la gare à pied. Sur le chemin, on fait quelques agences de voyage pour savoir à combien elles font les billets. La moins chère des agences nous propose des billets à 23$ par personne. On pousse jusqu’à la gare pour comparer, le mec au guichet nous annonce 28$. On se dit que c’est bizarre qu’il soit plus cher qu’une agence mais pourquoi pas ? On retourne donc à l’agence et on lui demande de réserver les places. Elle n’en a plus et après vérification elle nous vendait des sièges «couchette» et non des lits «couchette» en compartiment… Donc on retourne à la gare pour la 3ème fois de la journée pour réserver nos billets de train. Cette fois c’est la bonne !

Pour finir cette journée passionnante, repas avec fondue au boeuf pour Choupi et porc aux cacahuètes pour moi.

21 février. Beaucoup de gens s’arrêtent à Hué pour visiter sa Cité Impériale et sa Cité Pourpre Interdite. Rien que les noms, ça nous laisse rêveur. Plein de clichés nous viennent à l’esprit. On part donc les visiter de bon matin, après un petit déjeuner pris dans une boulangerie française (c’est d’ailleurs son nom). Cette boulangerie est aussi une association qui vise à insérer des artisans boulangers/patissiers vietnamiens dans les meilleurs hôtels du pays. Les viennoiseries sont à tomber ^_^

On pénètre ensuite dans la citadelle qui encadre une bonne partie de la ville, puis dans la Cité Impériale. Beaucoup de bâtiments ont été détruits durant les guerres qu’a connu la Cité mais il reste encore quelques beaux bâtiments. Le temps un peu gris se prête pour flâner dans les allées et essayer de débusquer quelques photos de murs ou des détails cachés, le temps étant assez «brouillageux».

Détail de la cité impériale

Détail de la cité impériale

Toit de la cité

Toit de la cité

Cité impériale

Cité impériale

Entrée de la cité

Entrée de la cité

 

Vase de la cité

Vase de la cité

Détail du plafond

Détail du plafond

Mur de nuages

Mur de nuages

Bonsaïs

Bonsaïs

En longeant la citadelle pour trouver un petit restaurant, on se fait accoster par un jeune conducteur de pousse pousse qui essaye de nous vendre son «countryside tour» pour le lendemain. D’abord, on refuse car on voulait louer un scooter comme d’habitude et on a surtout très faim. Il nous dit que ses parents ont un petit boui-boui pas très loin et qu’il nous y emmène gratuitement. On fait donc 5 minutes de pousse pousse-pour arriver dans le petit restau.

Pousse-pousse

Pousse-pousse

Bon repas. Il nous redemande pour le lendemain si ça nous intéresse. On se dit que ça peut être bien à faire avec eux car la famille est très sympa et les tombeaux à l’extérieur de la ville ne sont pas forcément simples à trouver. On accepte donc !

Restaurant familial

Restaurant familial

On finit l’après midi en se baladant dans la citadelle pour voir le lac (qui ne vaut pas forcément le détour) et le canal assez poubellesque. Heureusement, on s’arrête pour quelques rencontres.

Papy heureux

Papy heureux

Apprentis footballers

Apprentis footballers

Super mamie

Super mamie

Salon de coiffure

Salon de coiffure

Un papi vietnamien parlant couramment le français nous invite à prendre le café chez lui et discuter. Il nous montre son jardin et sa maison. Je manque de me faire rosser par son roquet chinois hyper agressif malgré sa taille ridicule.

Pour finir la journée, dîner dans un restaurant caché dans des petites ruelles où ils servent la spécialité locale d’Hué, le Ban Khoai. C’est une sorte de crêpe farcie au porc et à la crevette, avec des champignons et du soja… Un régal !

22 février. Huy, le conducteur de pousse-pousse d’hier vient bien nous chercher comme prévu avec son beau frère. Pour la première fois, nous sommes les 2 à l’arrière d’un scooter, ça me fait tout drôle de pas piloter 🙂 C’est parti pour un zig zag entre les voitures et les autres scooters pour rejoindre la première pagode, la Thien Mu Pagoda. Huy nous quitte après la visite et c’est sa soeur qui prend le relais et qui conduira Choupi. Elle s’appelle Truy, on se retient pour ne pas rire.

Thien Mu Pagoda

Thien Mu Pagoda

Direction les tombeaux des empereurs de la dynastie Nguyen. On fera celui de Tu Duc et Khai Dinh. Dans celui de Tu Duc, il règne un agréable sentiment de zénitude avec ses mares et ses escaliers pour passer d’une place à une autre. Celui de Khai Dinh est beaucoup plus imposant avec ses soldats de pierre et ses nombreux détails.

Voiture chargée d'histoire

Voiture chargée d’histoire

Tombeau de Khai Dinh

Tombeau de Khai Dinh

Statues du tombeau

Statues du tombeau

Détail du tombeau

Détail du tombeau

Tombeau de Tu Duc

Tombeau de Tu Duc

Mare de Tu Duc

Mare de Tu Duc

Ensuite, on passe dans quelques villages, entourés à gauche et à droite de champs de riz d’un vert intense, avant de rentrer sur Hué, manger dans le restaurant familial pour la deuxième fois. C’est une affaire qui tourne leur petit business 🙂 On rencontre le grand-père de la famille, il nous montre sa carte d’identité, il a 92 ans et en paraît 70… C’est injuste !

Avec Truy et Inn

Avec Truy et Inn

Forêt de pins

Forêt de pins

Encens

Encens

Tombe tortue

Tombe tortue

Après le déjeuner, on repart pour visiter la plus ancienne pagode d’Hué, qui ne vaut pas forcément le déplacement, contrairement aux tombeaux. A noter que Truy a fait 2 accidents très mineurs pendant qu’elle conduisait Choupi dont une petite collision avec un vélo… Heureusement, pas de blessé !

On rentre à l’hôtel puis on part en direction de l’orphelinat que nous avions contacté avant de partir. La soeur qui devait nous recevoir est en déplacement mais une autre nous fera faire une petite visite des lieux. On lui donnera les médicaments qu’on avait amené pour les enfants : Gaviscon et autres ainsi que des jeux de carte.

Fin d’après-midi, on retourne à la boulangerie française pour un petit goûter d’écolier, avant de prendre notre train pour Ninh Binh qui est à 20h. A bientôt sur la baie d’Halong terrestre !